armoire à glace

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

→ voir armoire et glace. Métaphore provenant de l’imposante taille de ces armoires normandes qui, autrefois, renfermaient tout le linge de la maison et étaient fabriquées avec des bois très solides. En Provence ou en Alsace, il s’agissait en revanche d’une armoire suffisamment solide et thermiquement isolante, pour porter en son fond des pains de glace et conserver dans le compartiment supérieur les denrées au frais. En Alsace, les germanophones disaient aussi "Kühlschrank".

Locution nominale [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
armoire à glace armoires à glace
\aʁ.mwaʁ‿a ɡlas\

armoire à glace \aʁ.mwaʁ‿a ɡlas\ féminin

  1. (Mobilier) Armoire comportant un miroir sur sa ou ses portes.
    • Elle se poudra rapidement, passa un peigne dans ses cheveux, donna un coup d’œil prompt dans l’armoire à glace. — (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette, Éditions de l’Épi, Paris, 1930, pages 10-11)
    • Puis Zaheira se regardait dans l’armoire à glace avant de sortir, et se devinait belle. — (Out-el-Kouloub, Zaheira, dans « Trois contes de l’Amour et de la Mort », 1940)
  2. (Figuré) Personne d’une très grande force et pourvue d’une imposante carrure.
    • Tu as vu le mec au bar ? Il est bâti comme une armoire à glace.
  3. (Histoire) (Argot militaire) Sac à dos des fantassins de la Première Guerre mondiale.  [1]

Synonymes[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

  •  [1] — François Déchelette, L’argot des poilus ; Dictionnaire humoristique et philologique du langage des soldats de la grande guerre de 1914 ; argots spéciaux des aviateurs, aérostiers, automobilistes, etc. Préface de G. Lenôtre, 1918)