arrière-train

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Date à préciser) → voir arrière et train

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
arrière-train arrière-trains
\a.ʁjɛʁ.tʁɛ̃\

arrière-train \a.ʁjɛʁ.tʁɛ̃\ masculin

Arrière-train d’un cheval.
  1. (Chemin de fer) Partie postérieure d’une voiture à quatre roues ou d’un train de chemin de fer.
  2. Partie postérieure du corps d’un quadrupède.
    • Mais deux daims, superbes à voir, étaient restés sur le champ de bataille. Le crâne baissé, cornes contre cornes, les jambes de l’arrière-train puissamment arc-boutées, ils se faisaient tête. — (Jules Verne, Le Pays des fourrures, 1873)
    • Le marchand de mules […] coupe les poils garnissant l’origine de la queue, et fait le catogan pour élargir l’arrière train des bêtes dégingandées ; les brosse à contre-poil pour donner plus d’ampleur. — (Gabriel Maury, Des ruses employées dans le commerce des solipèdes, Jules Pailhès, 1877)
  3. Partie postérieure du corps d’un humain.
    • Le rap américain va se faire défoncer l’arrière-train — (Seth Gueko feat. Sefyu, Patate de forain, sur le street album Barillet plein, 2005)
    • Un peu pète-sec mais les serveuses sont ravissantes, enfin du moins si vous appréciez les grandes duduches blondes aux lèvres turlupinées de rouge à lèvres, aux seins en service minimum, à l’arrière-train ferronné dans une minijupe noire émoustillante mais faussement prometteuse. — (Laurent Sagalovitsch, Loin de quoi ?, Éditions Actes Sud, 2012)

Synonymes[modifier le wikicode]

Partie postérieure du corps d’un humain (3) :

Traductions[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]