artiste

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

(1395) De art avec le suffixe -iste.

Nom commun[modifier]

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
artiste artistes
\aʁ.tist\

artiste \aʁ.tist\ masculin et féminin identiques

  1. Personne qui crée de l’art, comme profession ou comme passe-temps.
    • Mais l’artiste et son auditoire sont infatigables, le concert s’éternise, et nous devons fournir une bonne étape demain. Aussi, à une heure déjà avancée, je finis par donner le signal de la cessation des réjouissances. (Frédéric Weisgerber, Trois mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue, Paris : Ernest Leroux, 1904, p. 34)
    • L'artiste, le poète et le touriste se réjouissent ici d'un pittoresque qui fait le désespoir de l'agriculteur. (Ludovic Naudeau, La France se regarde : Le problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
    • Une vie difficile à suivre tellement Théo Perrot, né à Arquian (Nièvre) en plein pays potier, mort à Auxerre, a été instable : Paris, Londres, Lyon, Arquian, Auxerre ont à un moment ou à un autre abrité l’artiste. (Bulletin de la Société des Sciences Historiques et Naturelles de l'Yonne, Auxerre, 2000, vol.31, p.389)
  2. (Par extension) Quelqu'un qui est habile dans une certaine discipline.
    • J'eus le plaisir de former très vite une demi-douzaine d’artistes véritables, qui brillèrent dans la T.S.F. sans compter une vingtaine de signaleurs impertur­bables, qui savaient aussi envoyer et recevoir les lettres par signaux lumineux. (Alain, Souvenirs de guerre, p.132, Hartmann, 1937)
  3. (Péjoratif) Par antiphrase ou ironie, quelqu'un considéré comme oisif, marginal ou asocial, voire de fou.
    • Un artiste !... ah ! c'est un artiste ! (Bayard et Duvert, Le mari de la dame de cœur, I, 9, 1839, dans Le Magasin théâtral, Paris : Marchant, 1837, vol.15, p.14)
    • Oui, Monsieur, c'est un fou, car c'est un artiste. (Travaux de la Commission française sur l'industrie des nations, Exposition universelle de 1851, t. VIII, p. 940.)
  4. (Argot polytechnicien) (Désuet) Préparateur dans un laboratoire de chimie.

Synonymes[modifier]

Quelqu’un d’habile (2) :

Dérivés[modifier]

Apparentés étymologiques[modifier]

Traductions[modifier]

Adjectif[modifier]

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
artiste artistes
\aʁ.tist\

artiste \aʁ.tist\ masculin et féminin identiques

  1. (Désuet) Artistique.
    • Le moindre éventail chinois est plus artiste que les cartons de notre fabrique occidentale. (Bürger, Salons de 1861 à 1868)
    • Il ne quittait Venise que pour Florence, Rome que pour Naples, revenant sans cesse à ces centres artistes, dont il ne pouvait s’arracher. (Jules Verne, Le Château des Carpathes, J. Hetzel et Compagnie, 1892, p. 115)
    • … de même elle avait pris quelque propos insignifiant de mon père, elle l’avait travaillé avec délicatesse, lui avait donné un tour, une appellation précieuse, et y enchâssant un de ses regards d’une si belle eau, nuancé d’humilité et de gratitude, elle le rendait changé en un bijou artiste, en quelque chose de « tout à fait exquis. (Marcel Proust, Du côté de chez Swann, 1913)
    • Le symbolisme fut le règne de ce qu’on appelait l’écriture artiste, et l’écriture artiste peut passer pour un héritage des Goncourt. Elle consiste dans un effort d’invention verbale perpétuellement visible, dans une volonté de laisser cet effort incorporé à la texture du style. (Albert Thibaudet, Réflexions sur la littérature, NRF, 1936)

Prononciation[modifier]

Paronymes[modifier]

Anagrammes[modifier]

Voir aussi[modifier]

Références[modifier]

Italien[modifier]

Forme de nom commun[modifier]

Singulier Pluriel
Masculin artista
\ar.ˈtis.ta\
artisti
\ar.ˈtis.ti\
Féminin artista
\ar.ˈtis.ta\
artiste
\ar.ˈtis.te\

artiste \ar.ˈtis.te\ féminin

  1. Pluriel de artista.