assaisonnement

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Mot dérivé de assaisonner avec le suffixe -ment. Attesté en 1209 sous la de asaisnie[1].

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
assaisonnement assaisonnements
\a.sɛ.zɔn.mɑ̃\

assaisonnement \a.sɛ.zɔn.mɑ̃\ masculin

  1. Action d’assaisonner.
    • Certains mets ne valent que par l’assaisonnement.
    • La viande était bonne, mais l’assaisonnement ne valait rien.
    • (Ironique) Assaisonnement des œufs au fipronil ; agrément renouvelé à un engrais cancérigène ; réveil de la crise des bas salaires paysans ; fin des aides au maintien de l’agriculture bio : chaque semaine, un savoureux débat vient relever le menu des États généraux de l’alimentation. — (Jérôme Canard, États généraux de l’alimentation : c’est l’« agrobusiness » qui régale, Le Canard Enchaîné, 27 septembre 2017, page 4)
  2. Ce qui sert à assaisonner.
    • Le poivre est un assaisonnement.
    • Mettez-y, pour tout assaisonnement, du vinaigre et du sel.
    • Cela doit se manger sans aucun assaisonnement.
  3. (Figuré) Ce qui rend une chose plus piquante, plus agréable.
    • Il y a d’assez bonnes choses dans ce livre, mais il y manque l’assaisonnement.
    • Les assaisonnements qui donnent du prix à la louange.

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

  1. Rigomer in Rom., romani, 288 in T.-L. : Lors vos ferai une porée, si avra ens une corée de chievrel mout bien asaisnie.