assomption

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Voir aussi : Assomption

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Du latin assumptio (« action de prendre »).

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
assomption assomptions
\a.sɔ̃p.sjɔ̃\

assomption \a.sɔ̃p.sjɔ̃\ féminin

  1. (Didactique) Action d’assumer, de prendre en charge à son compte.
    • Nous posons, en outre, que l'assomption du risque n'est pas une activité productive par elle-même ; c'est le risque surmonté, éliminé, qui permet un accroissement des valeurs ajoutées dans la firme et du produit réel dans l'économie nationale. — (Perroux, L'Économie du XXe siècle, 1964)
    1. (Philosophie) Acceptation de ce que l’on est, ce que l’on désire (dans l’existentialisme).
      • Mon arrachement à Autrui, c'est-à-dire mon Moi-même, est par structure essentielle assomption comme mien de ce moi qu'autrui refuse ; il n'est même que cela. — (Jean-Paul Sartre, L'Être et le Néant, 1943)
  2. (Christianisme) Action d'être emporté au Ciel.
    • Dormition et assomption de la Sainte Vierge.
    1. (Arts) Œuvre d'art figurant l’Assomption de la Vierge.
      • La plus belle harmonie de couleurs, avec la Descente de croix, c'est peut-être le tableau du maître-autel, l'assomption, si harmonieux, si bien fondu, si éclatant et pourtant si doux, d'une lumière attendrissante, suave et tendre à faire pleurer. — (Jules Michelet, Journal, 1840)
  3. (Par analogie) (Soutenu) Montée, élévation.
    • Depuis son assomption à la dignité papale. — (Martin Du Bellay)
    • Extraordinaire retour et assomption de l’hérésie, par le détour d’une rhétorique qu’elle a créée contre l’Église, et que l’Église lui reprend par ses saints. — (Denis de Rougemont, L’Amour et l’Occident, 1946)
  4. (Logique) Seconde proposition d’un syllogisme (mineure).
    1. (Logique) Dans le stoïcisme, hypothèse, notion de base que l’on considère comme étant valide d’avance.
      • Les Stoïciens appelaient ces principes (originairement contenus dans l'âme) notions communes, prolepses, c'est-à-dire des assomptions fondamentales ou ce qu'on prend pour accordé par avance. — (Charles de Villers, Philosophie de Kant)

Apparentés étymologiques[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

  • France (Toulouse) : écouter « assomption »
  • (Région à préciser) : écouter « assomption [Prononciation ?] »

Voir aussi[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]