attirail

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(XVe siècle) Apparait sous la forme atirail, de l’ancien français atirer (« préparer, arranger ») et -ail ; plus avant, de tire (« rang, ordre »).

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
attirail attirails
\a.ti.ʁaj\

attirail \a.ti.ʁaj\ masculin

  1. Ensemble de choses nécessaires pour tel ou tel usage.
    • …tout notre attirail de pêche était prêt. Nous avions acheté des vifs pour pêcher le brochet à Montereau. — (Dieudonné Costes & Maurice Bellonte, Paris-New-York, 1930)
    • Celui qui, deux heures auparavant, eût pénétré dans la chambre de la marquise d'Ancre, l'eût vue assise devant l'attirail compliqué d'une grande coquette. — (Michel Zévaco, Le Capitan, ch. I, 1906, Arthème Fayard, coll. « Le Livre populaire » no 31, 1907)
    • Attirail d’un peintre.
    • Il n’a pas emporté avec lui tout l’attirail nécessaire.
    • (Figuré) L’attirail de la majesté royale, de la mort.
  2. (Par extension) (Familier) Étalage de choses dont on se fait accompagner.
    • Il traînait un grand attirail après lui.
  3. (Familier) (Figuré) (Par euphémisme) Organes génitaux masculins, c’est-à-dire le pénis et les deux testicules.
    • "Bon maintenant, j’ai plus qu’à me démerder pour m’en débarrasser" lui a alors lancé son grand frère dans une colère noire, à deux doigts de sortir son attirail pour lui pisser dessus. — (Zaïd B., TPMP : Derrick de retour grâce à Twitter !, meltybuzz.fr, 17 mars 2015.)

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]