attrape-couillon

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(1949)[1]. Composé de attrape et de couillon.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
attrape-couillon attrape-couillons
\at.ʁap.ku.jɔ̃\

attrape-couillon \at.ʁap.ku.jɔ̃\ masculin

« Elle s’est mis de l’attrape-couillon » (sens 2)
  1. (Familier) Ruse grossière qui ne peut tromper que des ignorants ou des sots.
    • C’est un attrape-couillon.
    • C’est un tour de passe-passe puéril ! On s’imagine qu’on pourra prendre les Algériens avec cet attrape-couillons [sic] ? — (Charles de Gaulle, rapporté par Alain Peyrefitte [1])
  2. (Familier) Maquillage de séduction.
    • Passe-moi ma trousse à attrape-couillon.
    • Elle avance sa bouche en cul de poule. On lui remet du rouge. Moi, rien. Ni d’attrape-couillon, ni autre artifice. Je dois passer mieux nature, comme les fauves. — (Odile Barski, Lecomte Thérèse, Paris, Le Masque, 2009, chap. 4).

Synonymes[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

  1. Jean-Jacques Delbo, Il n’y a plus d’enfants, 1949, p. 277.