au diable Vauvert

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Voir aussi : au diable vauvert

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Date à préciser) De au et diable Vauvert.

L’origine de l’expression serait liée au château de Vauvert à Gentilly ou bien à l’abbaye de Vauvert, maison de chartreux située rue d’Enfer à Paris, ou bien encore à un sanctuaire dédié à Notre-Dame de la Vallée verte, à Vauvert dans le Gard. Pour les deux premiers lieux, l’origine diabolique viendrait d’une mauvaise réputation de l’endroit. Pour la troisième hypothèse, elle viendrait des représentations offertes jadis aux pèlerins de Saint-Jacques de Compostelle, où se jouaient, après les « Mystères », les Diableries, spectacles profanes.

Locution adverbiale [modifier le wikicode]

Invariable
au diable Vauvert
\o dja.blə vo.vɛʁ\
ou \o djɑ.blə vo.vɛʁ\
ou \o djabl vo.vɛʁ\

au diable Vauvert \o dja.blə vo.vɛʁ\ ou \-djɑ.blə-\ ou \-djabl-\ ou \-djɑbl-\ au diable Vauvert \Prononciation ?\

  1. Vraiment très loin.
    • Maintenant, les corbillards à tombeau grand ouvert
      Emportent les trépassés jusqu’au diable vauvert.
      — (Georges Brassens, Les Funérailles d’antan, 1960)
    • Ban Pha Klang n’était pas au diable Vauvert, c’est un village en dur et en bambou, avec une église missionnaire. — (Pierre Macaire, Stupas d’or et moiteur de cocon, suivi de Malaisie maléfique, 2010)

Synonymes[modifier le wikicode]

Apparentés étymologiques[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]