au jour d’aujourd’hui

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Attesté en 1705[1], les premières attestations témoignent de la formulation jusqu’au jour d’aujourd’hui[2][3].
La locution au jour d’aujourd’hui est une tautologie, comme l’était initialement la locution au jour d’hui, où hui signifiait déjà « le jour présent ». Étymologiquement parlant, c’est une locution doublement redondante.
À noter aussi que durant ce siècle, la notion de « lumière » était une représentation métaphorique de la « connaissance » (cf. : siècle des lumières). Cette expression peut donc aussi se traduire de la façon suivante : « à la connaissance d’aujourd’hui » ou « au savoir d’aujourd’hui ».

Locution adverbiale [modifier le wikicode]

au jour d’aujourd’hui \o ʒuʁ d‿o.ʒuʁ.d‿ɥi\ adverbe de temps

  1. (Pléonasme) Aujourd’hui.
    • — Sachez donc qu’au jour d’aujourd’hui on ne remue de fonds que dans l’industrie — (George Sand, Le Meunier d’Angibault‎, 1847)
    • — Tâche à présent, si qu’tu écris des articles sur ici, d’pas oublier d’marquer dans ton canard qu’un bal au jour d’aujourd’hui n’est plus miteux comme autrefois. — (Francis Carco, Images cachées, Éditions Albin Michel, Paris, 1928)
    • Au jour d’aujourd’hui, on ne sait plus à qui se fier. — (Philippe Monnier, Venise au XVIIIe siècle, 2001)

Synonymes[modifier le wikicode]

Quasi-synonymes[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Homophones[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

  1. Jacques Abbadie, Traité de la verité de la religion chrétienne, 1re partie, page 105, 1705. « […] il serait impossible qu’il fût parvenu jusqu’au jour d’aujourd’hui ; puisque cela n’a pu se faire sans franchir une distance infinie ; […] »
  2. Ferdinand Ludwig Bresler, Les Souverains du Monde, page 244, 1718. « […] la Maison de Bragance est demeurée en possession tranquille de cette couronne jusqu’au jour d’aujourd’hui, […] »
  3. Pieter de Cafmeyer, traduction de G. de Backer, Vénérable Histoire du très-saint sacrement de miracle, page 79, 1720. « […] lesquelles sont conservées, & exposées à la veneration, & l’adoration des fidelles jusques au jour d’aujourd’hui en l’Église Collégiale […] »