auciège

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Voir aussi : auciege

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(XIVe siècle) Anciennement *haut-siège (voire haultcierge), lieu situé dans les hauteurs.
Du bas-latin *alpéer , tiré de « Alpae idiare », « utiliser l'alpe » ou *alpeyer ;
Du bas-latin *alpeaticum, « droit d'alpage », tiré de *altium, *altum > *altiare médiév. *alsiare, *alciare >*altia, *altiae (XIIe) « in altiis degunt », « hauteurs des montagnes » > *altiaticum (jus) , « droit s'y exerçant » > *hausser , *haussière, *haussiège > *auciège. [1]

Nom commun [modifier le wikicode]

auciège \Prononciation ?\ masculin

  1. (Savoie) (Droit) (Agriculture) Redevance féodale, droit d'alpage en lait (produit en un jour d'alpage), fromage, sérac, beurre, sur l'exploitation des alpages, perçues par un fruitier.
    • Lorsque le droit d’auciège est remplacé par des redevances fixes en argent ou en fromages, le Reblochon se révèle au grand jour
    • C’était une redevance en nature, en fromages, et la quantité en était fixée ordinairement sous forme d’auciège, prestation correspondant au fruit d’un ou plusieurs jours de production de lait des vaches inalpées. — (Droz, Mémoires et Documents publies par la Société d’Histoire et d’Archéologie de Genève, 1978)
    • Dom Pierre de Bolo, prieur, alberge la montagne d’Agnes à des hommes du Grand Bornand, pour 240 florins d’or p. p. d’introge, et la cense annuelle de 130 florins p. p. et d’un jour d’auciège, à payer à la saint Théodule — (Traduit dans Revue savoisienne)

Variantes[modifier le wikicode]

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

  1. M. Marteaux, in: Revue Savoisienne.