autocrate

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

(1768) Du grec ancien αὐτοκρατής, autokrates.

Nom commun [modifier]

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
autocrate autocrates
\o.to.kʁat\
ou \ɔ.tɔ.kʁat\

autocrate \ɔ.tɔ.kʁat\ ou \ɔ.tɔ.kʁat\ masculin et féminin identiques

  1. (Politique) Celui, celle dont la puissance ne relève d’aucune autre.
    • Et même au bled el-makhzen, où le Sultan règne en autocrate absolu, les révoltes contre son autorité ne sont pas rares. — (Frédéric Weisgerber, Trois mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue, Paris : Ernest Leroux, 1904, p. 10)
    • Le poste de chef d’état-major général (Dubail) est supprimé. Le chef d’état-major général de l’armée (Joffre) devient, au moins en titre, maître absolu : un autocrate. — (Victor Margueritte; Au bord du gouffre - Août-Septembre 1914, 1919)
    • En 1808, Napoléon […] voulut nous remettre à notre rang ! […] Au mépris de la géographie et de l’histoire, sans consulter les populations et même contre leur gré, contre leurs intérêts, contre leurs désirs, l’autocrate dessina ce département mosaïque […] — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : Le problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
  2. (Histoire) Titre que l’on donnait au tsar ou empereur de Russie, ou à la tsarine, quand c’était une femme qui régnait.
    • Autocrate de toutes les Russies.
  3. (Par hyperbole) Personnage qui veut imposer sa volonté à tout le monde.

Dérivés[modifier]

Traductions[modifier]

Prononciation[modifier]

Voir aussi[modifier]

Références[modifier]

Italien[modifier]

Étymologie[modifier]

Du grec ancien αὐτοκρατής, autokrates.

Nom commun [modifier]

Singulier Pluriel
autocrate
\aʊ.tɔ.ˈkra.te\
autocrati
\aʊ.tɔ.ˈkra.ti\

autocrate \aʊ.tɔ.ˈkra.te\ masculin

  1. Autocrate.

Apparentés étymologiques[modifier]