averroïsme

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Voir aussi : averroisme

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

 Dérivé de Averroès avec le suffixe -isme.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
averroïsme averroïsmes
\a.vɛ.ʁɔ.ism\

averroïsme \a.vɛ.ʁɔ.ism\ masculin

  1. (Philosophie) Doctrine péripatéticienne d’Averroès et de ses adeptes, les averroïstes.
    • L’averroïsme et l’aristotélisme chrétien ne sont autre chose, en effet, que les modes divers, quelquefois opposés, suivant lesquels les principaux penseurs d’alors interprètent ou accommodent les écrits du Stagirite. — (Pierre Mandonnet, Siger de Brabant et l’averroïsme latin au XIIIe siècle, 1899)
    • Contre ce que défendait P. Mandonnet dans cet ouvrage, il est désormais établi qu'il n'y a jamais eu de courant de pensée spécifiquement averroïste au XIIIe siècle, autrement dit, aucun groupe de magistri artium adhérant totalement et fidèlement à la philosophie d'Averroès n'a existé en ce siècle : l’avérroïsme est une invention de l'historiographie et non une réalité historique. — (La condamnation parisienne de 1277, texte latin : traduction et commentaires de David Piché, J. Vrin, 1999, page 166)
    • L'intérêt de la réponse jandunienne est que, contre Thomas, il défend une interprétation de T2s qui ne réduit pas l'image ou l'imagination à un simple substrat, mais lui rend le rôle qui est authentiquement le sien en bon averroïsme : celui de moteur. — (Alain de Libera, L'unité de l'intellect: commentaire du De unitate intellectus contra averrostas de Thomas d'Aquin, Paris : J. Vrin, 2004, page 248)

Variantes[modifier le wikicode]

Apparentés étymologiques[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]