avoir la dalle

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

→ voir avoir et dalle.
Au XIVe siècle, une « dalle » était une sorte de gouttière. Au sens figuré, il s’agissait de la gorge, l’œsophage. Ainsi l’expression « avoir la dalle en pente » signifiait-elle « boire souvent et beaucoup d’alcool ». Vers la fin du XIXe siècle est apparu « avoir la dalle », dont le sens est « avoir un gros appétit ». Aujourd’hui, on emploie cette expression pour dire qu’on a très faim.
« Avoir la dalle » peut faire allusion à celle que l’on a au ventre, le ventre vide d’une grande faim faisant ressentir une sorte de « barre » à l’estomac, de sorte que quand on dit « que dalle », cela peut avoir d’abord signifié « rien que la faim », « rien à se mettre sous la dent » (allusion au geste la faisant résonner avec l’ongle du pouce), puis simplement « rien du tout ». « Crever la dalle » pourrait avoir d’abord signifié « crever la dalle au ventre ».

Locution verbale [modifier]

avoir la dalle \a.vwaʁ la dal\ (se conjugue, voir la conjugaison de avoir)

  1. (Populaire) ou (Argot) (France) Avoir très faim, ressentir le besoin de manger quelque chose.
    • Mon bide a fait un gros bruit creux, j’avais une super dalle. En comptant vite fait, je me suis rendu compte que ça faisait bien deux ou trois jours que j'avais rien bouffé. — (Mélisa Godet, Les Augustins, J.-C. Lattès, 2014)
  2. (Populaire) ou (Argot) (France) N’avoir rien d’autre en tête que le plaisir charnel.

Variantes[modifier]

Synonymes[modifier]

Traductions[modifier]