avoir la dalle

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

→ voir avoir et dalle.
Au XIVe siècle, une « dalle » était une sorte de gouttière. Au sens figuré, il s’agissait de la gorge, l’œsophage. Ainsi l’expression « avoir la dalle en pente » signifiait-elle « boire souvent et beaucoup d’alcool ». Vers la fin du XIXe siècle est apparu « avoir la dalle », dont le sens est « avoir un gros appétit ». Aujourd’hui, on emploie cette expression pour dire qu’on a très faim.
« Avoir la dalle » peut faire allusion à celle que l’on a au ventre, le ventre vide d’une grande faim faisant ressentir une sorte de « barre » à l’estomac, de sorte que quand on dit « que dalle », cela peut avoir d’abord signifié « rien que la faim », « rien à se mettre sous la dent » (allusion au geste la faisant résonner avec l’ongle du pouce), puis simplement « rien du tout ». « Crever la dalle » pourrait avoir d’abord signifié « crever la dalle au ventre ».

Locution verbale[modifier]

avoir la dalle \a.vwaʁ la dal\ (se conjugue, voir la conjugaison de avoir)

  1. (Populaire) ou (Argot) (France) Avoir très faim, ressentir le besoin de manger quelque chose.
    • Mon bide a fait un gros bruit creux, j’avais une super dalle. En comptant vite fait, je me suis rendu compte que ça faisait bien deux ou trois jours que j'avais rien bouffé. (Mélisa Godet, Les Augustins, J.-C. Lattès, 2014)
  2. (Populaire) ou (Argot) (France) Ressentir le besoin de ne parler, de ne voir, de ne vouloir que des filles, tout le temps, à n'importe quel moment de la journée. Référence nécessaire

Variantes[modifier]

Synonymes[modifier]

Traductions[modifier]