bâillonner

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

(Siècle à préciser) Dénominal de bâillon

Verbe [modifier]

bâillonner \bɑ.jɔ.ne\ transitif 1er groupe (conjugaison)

  1. Mettre un bâillon à.
    • Et tout d’un coup, comme une masse, je m’abattis sur le colporteur que je bâillonnai et ligotai en un clin d’œil… — (Octave Mirbeau, Le colporteur)
    • D’une main, l’assassin avait dû saisir la vieille femme à la gorge et, de l’autre main, la bâillonner pour l’empêcher d’appeler au secours. — (Francis Carco, L’Homme de minuit, Éditions Albin Michel, Paris, 1938)
  2. (Par analogie) Fermer en dehors avec une pièce de bois, en parlant d’une porte.
  3. (Figuré) (Politique) Restreindre à l’excès la liberté de parole.
    • Bâillonner la presse, l’opposition.

Traductions[modifier]

Références[modifier]