bâtardage

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Wiki letter w.svg

Étymologie[modifier le wikicode]

(Nom commun-1) Composé de bâtard et du suffixe -age.
(Nom commun-2) (Faute d’orthographe) De bâtardeau, variante orthographique parfois rencontrée mais erronée de batardeau qui ne vient pas de bâtard mais de l'ancien français bastart (« digue »).

Nom commun 1 [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
bâtardage bâtardages
\bɑ.taʁ.daʒ\

bâtardage \bɑ.taʁ.daʒ\ masculin

  1. Mélange hétéroclite, hétérogène, hétérodoxe...
    • S'agit-il de nier pratiquement ce que fut la vie bruxelloise, et de refouler à tout jamais la possibilité du bâtardage culturel ? — (Jacques Sojcher, La Belgique malgré tout, 1980)
    • Il se faisait construire, lui, le maçon, la maison de ses rêves, une sorte de hideux bâtardage entre le chalet suisse et la villa mauresque. — (Éric Holder, Masculins singuliers 2001)
  2. (En particulier)
    1. (Construction) Action de bâtarder, mélanger de la chaux et du ciment.
      • Le bâtardage de mortier de chaux avec du ciment naturel (type ciment prompt) est conseillé. — (Programme Entretien et Rénovation du Bâti du Canal du Midi, sur www.sudouest.vnf.fr)
    2. (Désuet) (Droit) État des enfants bâtards.
      • Si une femme serve a plusieurs bâtards ou bâtardes d'un homme franc, lesdits enfants, un ou plusieurs, seront tenus serfs ; Et le contraire est , que si une femme franche a des bâtards d'un homme serf, les enfants demeurent en bâtardage et ne seront point serfs. — (Matthieu Auroux des Pommiers, Coutumes générales et locales du Pays et duché de Bourbonnais, 1732)
      • Les Souverains qui usent du droit d'aubenage et bâtardage. — (Jean Bouhier, Œuvres de jurisprudence, 1789)
      • (Le) capitaine Montrotier duquel la femme de Maule était parente de par bâtardage. — (Maurice Bossard, Louis Junod, Chroniqueurs du 16e siècle : Bonivard, Pierrefleur, Jeanne de Jussie, Fromment, 1974)
      • Il voulait mettre une opposition à la publication des documents qui auraient prouvé de manière indubitable ce bâtardage. — (André Françon, Claude Goyard, Les Correspondances Inédites, 1984)
    3. (Désuet) (Agriculture) Mélange hybride, hybridation.
      • La betterave, beta cicla ou beta vulgaris est cultivée en diverses variétés, qu'on peut regarder toutes comme produites par la culture (ou par le bâtardage du genre original beta qui, à l'état sauvage, se trouve aux côtes de la mer des pays méridionaux de l'Europe. — (Karl Stammer, Traité complet théorique et pratique de la fabrication du sucre, 1876)
      • M. Couderc propose le nom nouveau de Bâtardage pour le croisement d' Espèces très tranchées, mais dioïques ou quasi dioïques et multiformes, dont les produits sont plutôt des métis que des hybrides. Ces produits seraient appelés bâtards. — (Congrès international de défense contre la grêle et de l'hybridation de la vigne, 1902)
      • La vieille impression d'exagération de qualités, attachée au mot de bâtard convient donc très bien à l'exaltation de la vigueur et de la fertilité qui est le propre du métissage et du bâtardage. — (Le Progrès agricole et viticole, 1938)

Nom commun 2[modifier le wikicode]

bâtardage \bɑ.taʁ.daʒ\ masculin

  1. (Génie civil) Variante orthographique parfois rencontrée mais erronée de batardage qui vient de batardeau sans accent circonflexe et non de bâtard .
    • Le bâtardeau amont, qui n'est utilisé qu'en cas de réparation de la turbine, est composé d'éléments superposés mis en place dans des rainures par un portique . On dispose d'un jeu de bâtardeaux permettant le bâtardage de la centrale. — (Sciences et techniques, 1968)
    • Problème délicat de bâtardage dû à l'importance du débit de crue et à la nature de la fondation. — (Bulletin signalétique: Sciences de l'ingénieur, 1968)
    • Il est donc nécessaire de prévoir le fonctionnement des conduits par tout ou rien, chaque conduit comportant, à l'amont, une vanne wagon précédée d'un bâtardage de sécurité. — (Comptes rendus du Congrès des grands barrages, 1979)

Traductions[modifier le wikicode]