bégueule

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Nom) Composé de bée, participe passé féminin du verbe béer (« ouvrir »), et de gueule et signifiant « celle qui garde la bouche ouverte ». Rester la bouche ouverte peut exprimer l’étonnement, mais aussi la sottise, et, par suite, la bégueulerie. Le terme est employé comme injure dès 1470. Les locutions « béer la geule » et « geule bee » étaient fréquentes dès le XIIe siècle.
(Adjectif) Par adjectivation du nom.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
bégueule bégueules
\be.ɡœl\

bégueule \be.ɡœl\ masculin et féminin identiques

  1. (Familier) Personne d’une pruderie excessive et affectée.
    • Ne plaisantez pas avec cette femme, c’est une bégueule.
    • – Quand je serai là, pensai-je, entre cette dame si élégante et son amie si minaudière, si bégueule, personne ne me soupçonnera d’être entre deux vins, et l’on se dira que je dois être quelque homme considérable… — (Honoré de Balzac, Voyage de Paris à Java, 1832, réédition Gallimard, collection Folio, page 37)
    • Que n’es-tu resté à ton Nancy ! Cela t’allait fort bien, tu aurais été le digne héros de deux ou trois bégueules morales. — (Stendhal, Lucien Leuwen, 1834)
    • Il a voulu mettre une scène pareille au théâtre ; tous les bégueules du parterre ont outrageusement sifflé la scène comme immorale. — (Frédéric Soulié, Les Mémoires du diable, 1837)
    • Nous ne sommes pas des bégueules entre nous. Nous sommes deux hommes, et nous pouvons nous parler comme deux hommes… — (Jules Barbey d'Aurevilly, Le Rideau cramoisi, 1874, réédition Gallimard, collection Folio Classique, pages 79-80)
  2. (Familier) Personne trop exigeante, difficile, à qui ne convient que le meilleur.
    • Le salaire n’est pas des plus élevés, mais je ne suis pas en mesure de faire ma bégueule.
    • Deux pochtrons sentant déjà la vinasse, mais bon, ce sont mes premiers clients, faudrait pas faire le bégueule.

Synonymes[modifier le wikicode]

Personne trop prude et affectée :

Dérivés[modifier le wikicode]

  • faire la bégueule (faire la fine bouche, faire des manières, se donner des airs de vertu)

Traductions[modifier le wikicode]

Adjectif [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
bégueule bégueules
\be.ɡœl\

bégueule \be.ɡœl\ masculin et féminin identiques

  1. (Familier) Sottement pudibond, exagérément prude et qui se donne des airs de vertu.
    • Comment être moins bégueule et moins coincée ? Pas si facile.
    • Ce censeur est bien bégueule.
    • Il paraît que leur conversation prenait une allure si effrayante, si abominable que, bien des fois, le maître d’hôtel, qui n’était pas bégueule pourtant, eut l’envie de leur jeter les plats à la figure… — (Octave Mirbeau, Le Journal d’une femme de chambre, 1900)
    • — Tu ne lui rends jamais ses caresses ?
      — Il faudrait bien voir cela ! » protesta Marie-Jeanne.
      Elle rit pour montrer qu’elle n’est pas bégueule. Puis elle rougit, parce qu’elle venait d’imaginer les gestes.
      — (Roger Vailland, 325.000 francs, 1954, réédition Le Livre de Poche, page 53)
  2. (Familier) Difficile, qui fait la fine bouche, par nature.
    • L’île Maurice m’a beaucoup déçue, je trouve, sans être bégueule, qu’il n’y a pas autant de dépaysement que dans d’autres pays.
  3. (Par extension) Hautain, prétentieux, ignorant les autres.
    • L’univers littéraire n’est pas bégueule, il admet le pamphlet, dès lors qu’il n’est pas affecté de crétinisme.

Synonymes[modifier le wikicode]

Sottement pudibond avec des airs vertueux :
Difficile, faisant la fine bouche :
Hautain, ignorant les autres :

Antonymes[modifier le wikicode]

Sottement pudibond avec des airs vertueux :

Dérivés[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]


Homophones[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]