béguinage

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Voir aussi : beguinage

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Dérivé de béguine avec le suffixe -age.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
béguinage béguinages
\be.gi.naʒ\
Le béguinage de Dixmude.

béguinage \be.ɡi.naʒ\ masculin

  1. (Christianisme) Maison de béguines.
    • Termonde, jadis citadelle à la Vauban, était une petite cité endormie, (…).Un Béguinage, parfumé de lis et de silence, était au cœur de la ville comme un rêve au milieu d’un rêve. — (Pierre Nothomb, Les barbares en Belgique, 1915)
    • La supérieure des béguines, […], ne put suivre ses compagnes : le lendemain, on la trouvait dans la cave du béguinage, asphyxiée, les bras en croix. — (Charles Le Goffic, Bourguignottes et pompons rouges, 1916, p.205)
    • Jadis l’enclos était fermé dès que le soleil se couchait. Il se transformait alors en une sorte de béguinage. Dans l’ombre de la basilique dormaient tous les servants de la paroisse. Les rues allaient en se rétrécissant plus elles se rapprochaient de l’église. De sorte qu’à leur extrémité une chaîne courte suffisait pour les obstruer. — (Germaine Acremant, Ces dames aux chapeaux verts, Plon, 1922, collection Le Livre de Poche, pages 133-134.)
    • Pas plus tard que ce soir, mon garçon, répondit le détective de bonne humeur, et j'ai choisi un décor idéal pour cela : ce magnifique vieux Bruges, avec ses béguinages, ses merveilleux monuments, ses petites ruelles mystérieuses. — (Jean Ray, Harry Dickson, Les Vengeurs du Diable, 1932)

Traductions[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]