béret

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi : beret

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

Du vieux gascon berret « coiffe, toque », du latin médiéval birretum, du latin birrus « pardessus à capuchon », apparenté à bourre, bure.

Nom commun [modifier]

Singulier Pluriel
béret bérets
\be.ʁɛ\
Un militaire portant un béret.

béret \be.ʁɛ\ masculin

  1. Toque de laine, ronde et plate, qui est la coiffure traditionnelle des paysans basques.
  2. (Militaire) Coiffure spéciale de certains corps de troupes.
    • Dès le moment où le lieutenant entra dans la pièce, je sus ce qui m'attendait. Coupé par un immense béret, son petit visage bien rasé, triangulaire et anguleux comme celui d'un fennec, souriait. (Henri Alleg, La Question, 1957)
  3. (Par extension) Toute coiffure de la même forme.
    • Deux minutes après, un foulard de coton au cou et son béret « Le Vengeur » planté sur la tignasse épaisse, il attendait dans une posture recueillie et digne les ultimes recommandations paternelles. (Louis Pergaud, L’Argument décisif, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
    • […], Lestrange, procédant au rite habituel, fit mine d'enlever le béret, piqué d'une rose, dont Aïssa avait, ce jour-là, gaminement coiffé ses lourds cheveux... (Victor Margueritte, Un cœur farouche, Paris : Ernest Flammarion, 1921 p. 135)
    • Partout des nuées d'oiseaux […]. Ces volatiles sont si peu farouches, que l'un d'eux, prestement, enleva le béret d'un des matelots. (Jean-Baptiste Charcot, Dans la mer du Groenland, 1928)

Dérivés[modifier]

Traductions[modifier]

Prononciation[modifier]

Voir aussi[modifier]

Références[modifier]