bévue

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
bévue bévues
/be.vy/

bévue /be.vy/ féminin

  1. Erreur commise par ignorance ou par inadvertance.
    • Une étrange bévue.
    • Cette fausse lumière est une bévue de ses yeux et une illusion de son esprit. (Louis-Guez de Balzac, 2e disc. De la cour.)
    • D’abord je n’ai pas pris garde à cette bévue. (Jacques-Bénigne Bossuet, Déf. comm.)
    • N’allez pas me faire une bévue. (Molière, l'Étour. II, 1.)
    • Faire de pareilles bévues. (Molière, G. Dand. I, 7.)
    • — Pour une fois que je tiens un artiste de la Renaissance, je ne veux pas le paumer à cause d’une bévue ancillaire.
      — Une quoi ?
      — Une connerie de ta bonniche !
      (Le cave se rebiffe, 1962)
    • En hébreu le K et le B sont d’une graphie suffisamment proche pour engendrer des confusions : les copistes de la Bible hébraïque nous ont habitués à de telles bévues. (Bernard Dubourg, L’invention de Jésus, tome I, « L’hébreu du Nouveau Testament », Paris, Éditions Gallimard, 1987, p. 52)

Synonymes[modifier | modifier le wikicode]

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Anagrammes[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]