bête à bon Dieu

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Viendrait d’une légende selon laquelle, lors d’une exécution publique, une coccinelle se serait posée sur le cou d’un condamné sur le point de se faire couper la tête : le bourreau essaya de la faire partir mais elle revint à chaque fois. Le roi Robert II le Pieux y voyant une manifestation divine décida de le gracier.[1]

Locution nominale [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
bête à bon Dieu bêtes à bon Dieu
\bɛt‿a bɔ̃ djø\

bête à bon Dieu \bɛt‿a bɔ̃ djø\ féminin

  1. Surnom de la coccinelle.
    • Citons aussi les coccinelles ou bêtes à bon Dieu qui produisent, quand on les touche, un liquide violacé à odeur fade. — (Marcel Hégelbacher, La Parfumerie et la Savonnerie, 1924, page 15)
    • De la fée Chlorophylle, voilà qu'elle le découvrait, le doux cortège de feuilles, de fleurs et de fruits, fait aussi d'orties, d'épines-noires, de chardons, de bestioles piquantes, suçantes ou térébrantes, rougets, taons, guêpes, frelons, mille-pattes, fourmis, perce-oreilles, gâtant fort la poésie des papillons, libellules ou autres bêtes à bon Dieu. — (Hervé Bazin, Cri de la chouette, Grasset, 1972, réédition Le Livre de Poche, page 214)

Traductions[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

  1. Nathaniel Herzberg, Les drôles de pois de la coccinelle arlequin, Le Monde. Mis en ligne le 2 septembre 2018