babouin

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

D’une onomatopée bab qui indique certain mouvement des lèvres → voir babiller et babine, l’ancien français a babouniere (« masque cornu et barbu ») de baboe (« grimace, croquemitaine »).
(1218-25) attesté au sens de « nigaud » : Mes teus fait moult le babouin ; (XIIIe siècle) « singe à lèvres proéminentes » : Es temples eut maint baboin Que li renoié aoroient ;
(1465) « homme d'une figure difforme » ;
(1468) baiser le babouin « faire quelque chose d’humiliant », babouin : « figure ridicule que les soldats dessinaient grossièrement sur la muraille d'un corps de garde, pour la faire baiser, par forme de punition, à ceux qui transgressaient des lois établies entre eux » ;
(1507-08) babouyne « drôlesse, coquine » ;
(XVIe siècle) Le naturaliste Georges-Louis Leclerc de Buffon utilise ce terme en place de cynocéphale, en référence à ses créanciers du même nom[1].
(1619) « épouvantail » ;
(1668) « petit gamin effronté » ;
(1845) « homme de petite taille » ;
(1932-35) « vieillard laid et ridicule » : c’est un vieux babouin ; → voir baba « vieille femme » en polonais, qui nous donne baba ;

Nom commun [modifier]

Singulier Pluriel
Masculin babouin
\ba.bwɛ̃\
babouins
\ba.bwɛ̃\
Féminin babouine
\ba.bwɛ̃\
babouines
\ba.bwɛ̃\
Babouin (1).

babouin \ba.bwɛ̃\ masculin

  1. Une des espèces de singe de la sous-famille des cercopithécinés.
    • Bien que tous les babouins puissent parfois se tenir debout, leur mode normal de progression est à quatre pattes, ce qui est d’ailleurs beaucoup plus naturel pour des créatures ayant abandonné la vie en forêt pour la vie en plaine.  [2]
  2. (Péjoratif) Vieillard laid et ridicule.
    • C’est un vieux babouin.
  3. (Vieilli) Figure grotesque des corps-de-garde, que l'on faisait baiser aux soldats par punition [3].
  4. Petit bouton qui vient aux lèvres après avoir bu dans un verre malpropre.
    • Sa gueule est juteuse, elle est pleine de babouins — (Ch. VIRMAÎTRE, Dict. d’arg. fin-de-s., Suppl., 1899, p. 30.)
  5. (Figuré) (Familier) Enfant étourdi et mal élevé.
    • C’est un petit babouin.
    • Faites taire ces petites babouines.
    • Allons donc, petit babouin.
  6. (Vieilli) (Argot) (Au pluriel) Les lèvres, la bouche [3].

Traductions[modifier]

Prononciation[modifier]

Voir aussi[modifier]

Références[modifier]