badaud

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

De l’ancien occitan badau avec substitution du suffixe -au par le suffixe français -aud.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
badaud badauds
\ba.do\

badaud \ba.do\ masculin (pour une femme on dit : badaude)

  1. (Vieilli) (Désuet) Niais qui admire tout, s’amuse à tout, qui est d’une curiosité frivole.  [1]
    • Par ces temps de pantagruélisme, où le succès, chez nous, est aux bateleurs, où la gloire est aux clowns, où le trapèze de Léotard fait merveille, où Blondin triomphe sur la corde roide, les badauds des deux mondes trouveraient peut-être encore des émotions neuves au spectacle des exercices de force et d’adresse des Cingalais. — (Octave Sachot, L'Île de Ceylan et ses curiosités naturelles, 5e éd. augmentée et ornée de gravures, Paris : Victor Sarlit, 1869, page 23)
    • — Autour d’elle l’air est tout jeune et sent bon, comme le vent qui frivole dans les pommiers fleuris.
      — Eh badaud ! C’est qu’elle se met de l’eau de Cologne !
      — (Ernest Pérochon, Nêne, 1920)
    • Un des derniers se vantait d’être,
      En éloquence si grand maître,
      Qu’il rendrait disert un badaud,
      Un manant, un rustre, un lourdaud.
      — (Jean de La Fontaine, Le Charlatan)
  2. Flâneur qui passe le temps en regardant tout ce qui lui semble extraordinaire ou nouveau. [2]
    • Tous les Parisiens sont des badauds quoique sur dix habitants de Paris il y ait neuf provinciaux. — (Gustave Flaubert, Dictionnaire des idées reçues, 1913)
    • On arriva sur une petite place circulaire, où étaient dressées quelques boutiques, un bal, un manège. Il n’y avait pas grande foule, quelques badauds seulement circulaient. — (André Dhôtel, Le Pays où l’on n’arrive jamais, 1955)
    • Nous étions, en cet instant, comme des badauds qui lisent à l'extérieur la carte du restaurant et s’esbaudissent parce que tout alors paraît bon et possible. — (Pierre Sansot, Cahiers d’enfrance, Éditions Champ Vallon, 1989, page 32)
    • Les deux complices se gondolaient en leur for intérieur et se payaient la poire des badauds s'imaginant que c'était arrivé. — (Louis Forton & ‎Yves Michon, La bande des Pieds-Nickelés : 3e série d'aventures, rééd. De Varly éditions, 2011, page 96)

Synonymes[modifier le wikicode]

Niais (1) :
Flâneur (2) :

Dérivés[modifier le wikicode]

Apparentés étymologiques[modifier le wikicode]

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Adjectif [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin badaud
\ba.do\

badauds
\ba.do\
Féminin badaude
\ba.dod\
badaudes
\ba.dod\

badaud \ba.do\ masculin

  1. Dont la curiosité est un peu naïve.
    • C’est un homme très badaud.
    • Cette femme semble bien badaude, elle fera sans doute un bon client.

Prononciation[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]