baigneur

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

 Dérivé de baigner avec le suffixe -eur.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
baigneur baigneurs
\bɛ.ɲœʁ\

baigneur \bɛ.ɲœʁ\ masculin (pour une femme, on dit : baigneuse)

  1. Celui qui se baigne.
    • Toute la rivière était pleine de baigneurs.
    • Cette plage est commode pour les baigneurs.
    • Ce tableau représente une baigneuse.
  2. (Vieilli) Celui, celle qui tenait des bains publics.
    • C'était le mercredi 15 novembre de l'an de grâce 1665. Ce soir-là, il y avait petit souper et grande compagnie, rue Vieille-du-Temple, chez La Vienne, le baigneur à la mode, l'étuviste en renom, le barbier du monde élégant. — (Émile Gaboriau, Les Amours d'une Empoisonneuse, Paris : E. Dentu, 1881, page 1)
    • Tandis que sous l'empire des anciennes lois, l'état de perruquier et celui de baigneur étuviste étaient assujettis à une réglementation sévère, l'exercice de la profession de sage-femme était abandonné aux premières venues. — (Jules Mathorez, Les étrangers en France sous l'ancien régime: Les causes de la pénétration des étrangers en France : Les Orientaux et les extra-Européens dans la population française, E. Champion, 1919, page 27)
    • L'attelage du Petit Baigneur avait de quoi retenir notre attention. C’était un assez long plateau à quatre roues, avec deux grands supports verticaux terminés par des crochets auxquels était fixée horizontalement une baignoire de zinc. Des seaux de bois se balançaient sous la voiture. Une sorte d’alambic de cuivre trônait derrière le siège du conducteur. Il contenait de l’eau chaude qu'un foyer maintenait à une bonne température.
      Il existait bien un établissement de bains près de la gare du Parc, mais si l'on ne pouvait ou ne voulait pas s'y rendre, le bain vous était porté à domicile. Le conducteur le préparait et pendant que vous le preniez, il fumait sa pipe en parlant à son cheval.
      — (Édouard Bled, « Mes écoles », Robert Laffont, 1977, page 23)
  3. (Désuet) Celui, celle qui fait le service dans un établissement de bains chauds ou froids, aussi bien que dans un établissement de bains de mer.
    • La baigneuse qui avait paré Zariffa pour ses noces était là de nouveau, prête à faire pour elle sa dernière toilette. — (Out-el-Kouloub, « Zariffa », dans Trois Contes de l’Amour et de la Mort, 1940)
  4. (Désuet) Celui qui surveille ou assiste les personnes qui se baignent.
    • Il faillit se noyer, mais le baigneur le sauva.
  5. (Familier) (Uniquement au masculin) Poupée représentant un bébé masculin.
    • Les baigneurs, c’était différent. Ils ressemblent trop à des bébés, les tortures devenaient visiblement criminelles. Mais eux aussi détournés de leurs fonction, oser dire à quel simulacre il a servi un après-midi d’été, quel partenaire à taille réduite il a figuré, ce poupard que j’avais appelé Michel. — (Annie Ernaux, La femme gelée, 1981, réédition Quarto Gallimard, page 342)

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]