baigneur

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

→ voir baigner et -eur.

Nom commun[modifier]

Singulier Pluriel
Masculin baigneur
\bɛ.ɲœʁ\
baigneurs
\bɛ.ɲœʁ\
Féminin baigneuse
\bɛ.ɲøz\
baigneuses
\bɛ.ɲøz\

baigneur \bɛ.ɲœʁ\ masculin

  1. Celui, celle qui se baigne.
    • Toute la rivière était pleine de baigneurs.
    • Cette plage est commode pour les baigneurs.
    • Ce tableau représente une baigneuse.
  2. (Vieilli) Celui, celle qui tenait des bains publics.
    • C'était le mercredi 15 novembre de l'an de grâce 1665. Ce soir-là, il y avait petit souper et grande compagnie, rue Vieille-du-Temple, chez La Vienne, le baigneur à la mode, l'étuviste en renom, le barbier du monde élégant. (Émile Gaboriau, Les Amours d'une Empoisonneuse, Paris : E. Dentu, 1881, p.1)
    • Tandis que sous l'empire des anciennes lois, l'état de perruquier et celui de baigneur étuviste étaient assujettis à une réglementation sévère, l'exercice de la profession de sage-femme était abandonné aux premières venues. (Jules Mathorez, Les étrangers en France sous l'ancien régime: Les causes de la pénétration des étrangers en France : Les Orientaux et les extra-Européens dans la population française, E. Champion, 1919, p.27)
  3. (Désuet) Celui, celle qui fait le service dans un établissement de bains chauds ou froids, aussi bien que dans un établissement de bains de mer.
    • La baigneuse qui avait paré Zariffa pour ses noces était là de nouveau, prête à faire pour elle sa dernière toilette. (Out-el-Kouloub, Zariffa, dans "Trois contes de l'Amour et de la Mort", 1940)
  4. (Désuet) Celui qui surveille ou assiste les personnes qui se baignent.
    • Il faillit se noyer, mais le baigneur le sauva.
  5. (Familier) (Uniquement au masculin) Poupée représentant un bébé masculin.

Traductions[modifier]

Références[modifier]