balancement

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

→ voir balance, balancer et -ment

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
balancement balancements
\ba.lɑ̃s.mɑ̃\

balancement \ba.lɑ̃s.mɑ̃\ masculin

  1. Mouvement par lequel un corps penche alternativement d’un côté et de l’autre.
    • La ligne souple du corps ondulait à chaque pas, et s’animait du balancement des seins libres, ou du roulis des belles hanches, sur qui la taille pliait. — (Pierre Louÿs, Aphrodite, Mercure de France, Paris, 1896)
    • La cadence bientôt s’accélère. Le balancement devient déhanchement saccadé, qu’accompagnent de violents coups de reins. Le visage de la danseuse se contracte. — (Out-el-Kouloub, Nazira, dans « Trois contes de l’Amour et de la Mort », 1940)
    • On tourna le dos à l'Hôtel des monnaies, la vainqueresse musardait, feignant de rien deviner de mes émois ni de la captivité dans laquelle, d'un inimitable balancement fessier, elle m'avait jeté. — (Jacques Guyonnet, Les culs, Genève : Lamargelle, 2001 p.101)
  2. (Par extension) Disposition symétrique par laquelle des masses, des groupes répondent à d’autres ; équilibre entre les parties d'un tout.
    • Les mathématiciens attachent une grande importance à l’élégance de leurs méthodes et de leurs résultats ; ce n'est pas par pur dilettantisme. Qu’est-ce-qui nous donne, en effet, dans une solution, dans une démonstration, le sentiment d'élégance ? C'est l’harmonie des diverses parties, leur symétrie, leur heureux balancement ; c'est, en un mot, tout ce qui leur donne de l'unité. — (Henri Poincaré, Science et méthode, p.25, Flammarion, 1908)
  3. (Figuré) Hésitation [2].
  4. (Automobile) Roulis, inclinaison de la carrosserie autour d’un axe imaginaire qui ne passe pas nécessairement par le centre de gravité, mais dépend du système de suspension et de la charge.
    • Et, tournant à son tour les yeux vers la portière, il s'abîma dans une soudaine et muette rêverie. Le balancement de la voiture l'engourdissait. — (Francis Carco, L’Homme de minuit, Éditions Albin Michel, Paris, 1938)
  5. (Par extension) Tangage d'un bateau à quai.
    • Un vaste balancement faisait monter et descendre la proue. — (André Dhôtel, Le Pays où l'on n'arrive jamais, 1955)
  6. (Construction) Tracé qui évite des collets trop étroits dans le virage d’un escalier.
    • Le balancement des marches d’un escalier consiste à augmenter ou à réduire proportionnellement les collets des marches de façon que les girons restent constants de largeur sur la ligne de foulée.
  7. (Biologie) Dépendance mutuelle des organes.
    • Balancement organique ou des organes.
  8. (Électricité) Déplacement horizontal d’un point quelconque d’un conducteur par rapport à sa position de repos, sous l’effet de certaines charges.
  9. (Industrie pétrolière) Type d’exploitation d’un réservoir souterrain faisant alterner les volumes respectifs de l’eau et des hydrocarbures stockés.
  10. (Métallurgie) Opération effectuée lors du traçage d’une pièce moulée de sorte qu’il soit possible de disposer d’assez de matière aux endroits usinés à l’outil.
  11. (Musique) Tremblement [2].
  12. (Technique) En triangulation, détermination du « gisement calculé » des visées nouvelles d’un tour d’horizon par le calcul des gisements d’au moins deux visées anciennes reprises dans ce tour d’horizon.

Dérivés[modifier le wikicode]

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier le wikicode]

  • Aide sur le thésaurus balancement figure dans le recueil de vocabulaire en français ayant pour thème : escalier.

Traductions[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]