ballottage

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

De ballotter avec le suffixe -age.

Nom commun [modifier]

Singulier Pluriel
ballottage ballottages
\ba.lɔ.taʒ\

ballottage \ba.lɔ.taʒ\ masculin (orthographe traditionnelle)

  1. Vote avec des ballottes.
    • Le scrutin de ballottage entre M. Du Pavillon et moi a donné la majorité à M. Du Pavillon, qui l'a emporté à cinq voix. — (Maine de Biran, Journal, 1816)
  2. (Politique) Action de ballotter des candidats et de les renvoyer à un second tour de scrutin.
    • Quand fut achevé le dépouillement, on constata qu’il y avait 47 bulletins pour les Rouges et 47 bulletins pour les Blancs. Le président, abasourdi, et son bureau ahuri, prononcèrent le ballottage. — (Louis Pergaud, Deux Électeurs sérieux, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
    • Dans la même brochure, […], Lénine signale que les bolchevicks, aux élections de la Douma, dans les scrutins de ballottage, ont été souvent jusqu’à voter, non seulement pour leurs adversaires socialistes, mais pour leurs adversaires bourgeois libéraux. — (Ludovic-Oscar Frossard, Pour la IIIe Internationale, discours prononcé au XVIIIe Congrès de la S.F.I.O. à Tours en décembre 1920)

Variantes[modifier]

Traductions[modifier]

Voir aussi[modifier]

Références[modifier]