balourd

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(1482) (Adjectif) De l’ancien français beslourd, bellourd ou de l’italien balordo avec réfection d’après lourd.
De l'occitan balord (« maladroit, mal fait »)[1].
(Nom 1, Nom 2) Substantivation de l’adjectif.

Adjectif [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin balourd
\ba.luʁ\

balourds
\ba.luʁ\
Féminin balourde
\ba.luʁd\
balourdes
\ba.luʁd\

balourd \ba.luʁ\

  1. Grossier et maladroit.
    • Elle est un peu balourde, mais ce n'était pas méchant.
    • Elle, si délicate, se croit tenue de me poser des questions balourdes, imbéciles, comme en poserait une bonne prise en faute. — (Louis-Ferdinand Céline [Louis Ferdinand Destouches], Voyage au bout de la nuit, Denoël et Steele, Paris, 1932)
    • De nouveaux clients, au rire bruyant et à la démarche balourde, entrent.— (Erwan Chuberre Saunier, Sur mes lèvres… Mylène Farmer, 2013)

Dérivés[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Nom commun 1 [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin balourd
\ba.luʁ\

balourds
\ba.luʁ\
Féminin balourde
\ba.luʁd\
balourdes
\ba.luʁd\

balourd \ba.luʁ\ masculin

  1. Personne grossière et maladroite.
    • Elle dormait. Dans les bras d’un balourd. Ça avait l’air d’être son époux. — (Raymond Guérin, L’Apprenti, Gallimard, Paris, 1946)
    • Un rapt ! Mais pourquoi donc ? ironisait, balourd, l’adjudant, on n’a jamais vu ça par ici… — (Raymond Queneau, Les Fleurs bleues, Gallimard, Paris, 1965)
    • Le naufragé de la quatre-voies de Saint-Appoline, « le cueilleur de coquelicots », comme le brocarde sans trop d'élégance ce balourd de Gérard, redevient peu à peu Michu, Raoul Michu, un représentant en mercerie […]. — (Bernard Valais, Rêve de coquelicot, Mon Petit Éditeur, 2014, p. 147)

Traductions[modifier le wikicode]

Nom commun 2[modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
balourd balourds
\ba.luʁ\

balourd \ba.luʁ\ masculin

  1. (Mécanique) Répartition asymétrique des masses qui entraîne des vibrations sur une pièce tournante.
    • A cet effet, on utilise un volant muni d'un balourd à masse fixe, mais avec un rayon de giration réglable. — (Ch. Berthelot, Épuration, séchage, agglomération et broyage du charbon, Paris : chez Dunod, 1938, p. 35)
    • Et qu’est-ce qui les menaçait ? Quelques dixièmes de millimètre d’écart dans l’épaisseur d’un culot d’obus, dans le diamètre du fossé, cette ombre d’excentricité dénoncée au balourd — (Paul Nizan, Antoine Bloyé, Grasset, 1933, page 242)

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

  • France (Lyon) : écouter « balourd »

Voir aussi[modifier le wikicode]

  • balourd sur l’encyclopédie Wikipédia Wikipedia-logo-v2.svg

Références[modifier le wikicode]

  • F. Vernet, Que dalle ! Quand l'argot parle occitan, Bouloc : IEO Edicions, 2007