balustre

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Voir aussi : balustré

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

De l’italien balaustro, du latin balaustium.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
balustre balustres
\ba.lystʁ\
Un balustre et une balustrade.

balustre \ba.lystʁ\ masculin

  1. (Architecture) Sorte de petit pilier façonné constituant à plusieurs une balustrade.
    • Nous prîmes le café sur la terrasse dont les balustres, embrassés et arrachés à leur rampe de pierre par un lierre vigoureux, restaient pris entre les nœuds de la plante lascive, dans l’attitude éperdue des Athéniennes aux bras des centaures ravisseurs. — (Anatole France, Le crime de Sylvestre Bonnard, Calmann-Lévy ; éd. Le Livre de Poche, 1967, p. 89.)
    • La rampe de l'escalier était une rampe à balustres. — (André Dhôtel, Le Pays où l'on n'arrive jamais, 1955)
    • C’était une flamme de lampe, je n’en pus pas douter, qui venait vers nous, et les ombres des balustres se mirent à tourner lentement dans la cage de l’escalier. — (Colette, Le képi, Fayard, 1943 ; éd. Le Livre de Poche, 1968, p. 102.)
    • La région a livré des céramiques à baguettes horizontales, notamment un vase ovoïde à pied balustre trouvé sur l’oppidum de Moulay. — (Jacques Naveau, Recherches sur Jublains et sur la cité des Diablintes, Documents archéologiques de l’Ouest, Conseil général de la Mayenne, 1997, page 32)
    • Balustre de marbre, de bronze, de bois.
    • Balustre bien tourné.
  2. (Architecture) (Désuet) Assemblage de plusieurs balustres servant de clôture dans une église ou dans une chambre.
    • Balustre d’autel.
  3. Variété de compas.
    • Balustre à pompe.
  4. (Viticulture) Cépage de raisin blanc.
    • Il n'existe donc aucune raison plausible pour lui adjoindre aucun autre cépage dans les vignes dont les produits sont destinés à la distillation, pas même le colombar, qui se comporte le mieux après lui, et encore moins la chalosse, la balustre, le saint-pierre, le blanc ramé, l'aubier, la franche, le pouillot, le muscadet, le clairet, dont les allures sont bien différentes parmi les cépages blancs. — (Jules Guyot, Culture de la vigne dans la Charente-Inférieure, dans le Journal d'agriculture pratique, Paris : La Maison rustique, 1862, vol.1, p.324)

Traductions[modifier le wikicode]

Forme de verbe [modifier le wikicode]

Voir la conjugaison du verbe balustrer
Indicatif Présent je balustre
il/elle/on balustre
Imparfait
Passé simple
Futur simple
Subjonctif Présent que je balustre
qu’il/elle/on balustre
Imparfait
Impératif Présent (2e personne du singulier)
balustre

balustre \ba.lystʁ\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent de balustrer.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent de balustrer.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent de balustrer.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent de balustrer.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de balustrer.

Prononciation[modifier le wikicode]

Anagrammes[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

  • balustre sur l’encyclopédie Wikipédia Wikipedia-logo-v2.svg

Références[modifier le wikicode]

Catalan[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

De l'italien balaustro.

Nom commun [modifier le wikicode]

balustre masculin

  1. Balustre.

Apparentés étymologiques[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Occitan[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun [modifier le wikicode]

balustre (graphie normalisée) \ba.ˈlys.tre\ masculin

  1. Balustre.

Apparentés étymologiques[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]