banquiser

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Verbe 1 : de banquise.
Verbe 2 : de banque, avec le suffixe -iser.

Verbe 1 [modifier le wikicode]

banquiser \bɑ̃.ki.ze\ transitif ou pronominal 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Donner un caractère glacé, rappelant la banquise à.
    • Les phares au large s’inclinaient, outragés par le fracas des blocs de glace entrechoqués dans un verre. Je bois à la santé du Kattegat à moitié banquisé, dit Marta. — (Bertrand du Chambon, La couleur du soir, 1985)
    • Vous avez œuvré admirablement à un moment où rien n'était entrepris, où la Haine était absolue, «banquisée»… où j’étais mort pour ainsi dire d’avance ! — (Louis-Ferdinand Céline, ‎Lettres à Tixier, publié en 1985, page 84)
  2. Laisser en réserve, laisser tranquille.
    • Les principes de base doivent être de banquiser ceux qui somnolent (ou sont blessés, hors forme) et d'aligner un max de joueurs qui en ont. — (site forum.fcbarcelonaclan.com, 2 octobre 2014)
    • Si une cabine détecte chez un sujet une maladie grave, le diagnostic est banquisé chez moi, et le malade est dirigé vers un hôpital ou un spécialiste. — (Jean-Pierre Andrevon, Le Travail du furet, Le Livre de poche, 1990, pages 147-148)
    • Un endroit calme où me banquiser, travailler mes rimes. — (site www.angolotesti.it)

Verbe 2[modifier le wikicode]

banquiser \bɑ̃.ki.ze\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Donner un caractère rappelant une banque à.
    • Le gaullisme a banquisé Paris. — (Marcel Cornu, La conquête de Paris, 1972, page 269)

Traductions[modifier le wikicode]