barbacane

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

(XIIe siècle)[1] De l’ancien français barbacane, lui-même de l’arabe بربخ, barbakh (« évier, tuyau d’aqueduc, canal de l'urètre »)[2]. Sans contester le radical arabe du mot, Lammens est persuadé que la désinence finale خانة khana est persane[3].

Nom commun [modifier]

Singulier Pluriel
barbacane barbacanes
\baʁ.ba.kan\
Porte.Saint.Lazare.Avignon.3.png

barbacane \baʁ.ba.kan\ féminin

  1. (Architecture) (Histoire) (Militaire) Ouvrage avancé, percé de meurtrières et destiné à renforcer les défenses d'une porte ou d'un passage.
    • Pendant ce temps, Front-de-Bœuf le conduisait vers la poterne ; ils traversèrent le pont sur une seule planche, et gagnèrent une petite barbacane ou défense extérieure qui communiquait avec la campagne par une porte bien fortifiée. — (Walter Scott, Ivanhoé, traduit de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
    • Les assiégés, de leur côté, dans l’enceinte de cette barbacane, élèvent une pierrière turque qui bat le mangonneau. — (Eugène Viollet-le-Duc, La Cité de Carcassonne, 1888)
  2. Meurtrière ou fenêtre étroite.
  3. (Architecture) Ouverture pratiquée en bas d'un mur de soutènement ou dans une terrasse pour faciliter l'écoulement des eaux.
    Rempart à Grenoble : deux barbacanes sont visibles en bas du mur à gauche.

Synonymes[modifier]

Traductions[modifier]

Voir aussi[modifier]

Références[modifier]

Ancien français[modifier]

Étymologie[modifier]

Étymologie discutée :
On donne pour étymologie l'arabe bârbâk-khaneh, « galerie servant de rempart devant une porte[1] » ou « maison avec égouts[2] », de l’arabe بربخ, barbak (« égout »).
De l’arabe bāb-al-báquara[2], « porte pour les vaches », parce que la barbacane protégeait une enceinte intermédiaire entre cette fortification et la muraille principale où les assiégés gardaient le bétail.
Du persan باب‌خانه, bab-kanah composé de باب, bab (« porte ») et de خانه, khâné (« maison »).
Du persan bālāḫāna[2], « étage supérieur, terrasse sur un toit ».

Nom commun [modifier]

barbacane \Prononciation ?\ féminin

  1. Barbacane.
    • Les barbaquennes [ils] unt saisies, E par force lor genz parties. — (Benoit, II, 11858, XIIe s.)
    • Et drecierent les eschieles à une barbacane emprès la mer. — (Villeh., LXXVI, XIIIe s.)
    • Hordeïz [fortification] ot et bon et bel,
      Par defors les murs dou chastel
      Ses barbacanes fist drecier
      Por son chastel miauz enforcier.
      — (Roman de Renart, 18498)
    • Pour requerre sa gent plus sauvement [avec plus de sûreté], fist faire le roy une barbaquane devant le pont qui estoit entre nos deux os [armées]. — (Joinville, 236, XIIIe s.)

Variantes[modifier]

Dérivés[modifier]

Dérivés dans d’autres langues[modifier]

Références[modifier]