bardane

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Nom commun 1) (Vers 1250) Première attestation[1] dans un texte en vieil anglais — (Vocabulary of the names of plants, Ms Harley no978), puis en moyen français au XVe siècle — (Grant Herbier) ; le latin bardana est attesté depuis le VIII/XIe siècle — (Glossae latino-theodiscae) et semble être l’altération, sous l’influence de barba (ici au sens botanique de « partie velue de la fleur »), de dardana, attesté au Ve siècle — (Pseudo-Apulée, De Herbis, 37) rattaché à dard[1].
(Nom commun 2) De l’occitan bardana[2], que Frédéric Mistral apparente à barda.

Nom commun 1 [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
bardane bardanes
\baʁ.dan\
Arctium tomentosum Donzige klit DSCF1121.JPG

bardane \baʁ.dan\ féminin

  1. (Botanique) Plante de la famille des composées dont l’involucre est formé de folioles crochues et qui croît le plus souvent le long des chemins.
    • La racine de bardane est employée en médecine comme dépurative.
    • Elles firent place à de maigres bardanes, et à des chardons gigantesques hauts de neuf pieds. — (Jules Verne, Les Enfants du capitaine Grant, 1846)
    • bardane. Importunité. — La bardane croit dans les bons terrains, et il est fort difficile de l’en arracher. Ses graines ont ensuite l’inconvénient de s’attacher aux vêtements avec la même ténacité. De là son importunité. — (Baronne de Fresne, Le Nouveau Langage des fleurs, des dames et des demoiselles ; suivi de la Botanique à vol d’oiseau, 1858, pages 18)
    • Dans l’âge où tout vice s’accroche à l’adolescence, comme les capitules, cent fois crochus, de la bardane sur une chevelure, une fille de quinze ans court plus d’un danger. — (Sidonie-Gabrielle Colette, Le Képi, Fayard, 1943 ; éd. Le Livre de Poche, 1968, p. 115)
    • [L’inventeur de la bande Velcro], Georges de Mestral, avait été intrigué dans les années 1950 par l’étrange comportement des fruits secs d’une plante des montagnes, la bardane Arctium lappa , qui s’accrochent aux vêtements ou au pelage des animaux et s'y maintiennent aisément. — (André Giordan, « Voici venue l’ère de la physionique », La Recherche, février 1996)
    • Le succès médicinal de la bardane date de l’Antiquité. — (Danielle Roux, Les nouvelles plantes qui soignent, 2005)
    • La racine de bardane est également un légume courant en Corée et en Chine. Sous l’influence de la communauté asiatique, il s’en vend fréquemment Arctium lappa sur les marchés de New York ou du Brésil. — (François Couplan, Le Régal végétal: plantes sauvages comestibles, 2009, page 393)

Synonymes[modifier le wikicode]

Dérivés[modifier le wikicode]

Hyponymes[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Nom commun 2[modifier le wikicode]

bardane \baʁ.dan\ féminin

  1. (Lyonnais) (Entomologie) Punaise des lits[3].
    • C’est-y que tu me croirais attaché à mes pécuniaux comme une bardane au bardanier ? — (Alain Babanini, Puisque ça ne suffit pas !, ISBN 978-1445786193 → lire en ligne)
    • Lorsqu’un Lyonnais dit : … bardane pour punaise… — (Henri Béraud, Vous ne connaisez pas mon pays)

Dérivés[modifier le wikicode]

Paronymes[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Anagrammes[modifier le wikicode]

Modifier la liste d’anagrammes

Voir aussi[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]