barre

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Voir aussi : Barre, barré

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Date à préciser) Du latin populaire *barra, plus avant, du gaulois *barros.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
barre barres
\bɑʁ\
ou \baʁ\
Une barre (1)

barre \bɑʁ\ ou \baʁ\ féminin

  1. Pièce de bois, de métal, etc., étroite et longue.
    • Je me contentais depuis la veille de monter quelques instants dans la mâture ; à ce moment, je pris définitivement mon poste sur les barres du petit perroquet. — (Jean-Baptiste Charcot, Dans la mer du Groenland, 1928)
    • À 9 heures du soir, la barre en chêne de mon gouvernail se brisait, mais heureusement je possédais une barre de secours en fer. — (Alain Gerbault, À la poursuite du soleil, tome 1 : De New-York à Tahiti, 1929)
    • Il reste à trouver celui qui t’a frappé avec une barre de fer. Celui qui ordonna à quelqu’un d’ordonner à quelqu’un qui ordonna à quelqu’un d’autre de te tuer. — (Vassilis Vassilikos, Z, 1966, traduit du grec par Pierre Comberousse, NRF Gallimard, 1967, p. 342)
    • Tatiana n'avait pas mis longtemps à trouver le chemin de l'escalier du 100. Une de ses anciennes colocatrices du foyer étudiant de Tomsk officiait à la barre de strip-tease depuis l'hiver d'avant et lui avait proposé de rencontrer son patron. — (Sylvain Tesson, S'abandonner à vivre, Éditions Gallimard/Folio, 2015)
  2. (En particulier) (Vieilli) Pièce de bois ou de métal qui permet la fermeture d’une porte ou d’une fenêtre.
    • Les lieux sont décrits avec précision. La porte d'entrée de la maison est en bon état, avec deux grandes barres, deux gonds, un verrou par dedans, une serrure avec sa clef, le tout en fer. — (Gérard Sabatier, Le vicomte assailli: économie rurale, seigneurie et affrontements sociaux en Languedoc des montagnes (Velay, Vivarais, Gévaudan) aux XVIIe et XVIIIe siècles, Centre d'étude de la vallée de la Borne, 1988, p. 62)
    • Ouvre, que je te parle, intima Percebois, […]. La serrure claqua deux fois, suivie d'un bruit métallique : une targette que l'on tirait, peut-être une barre de porte enlevée à force. — (Patrick Breuze, La Malpeur, Presses de la Cité, 2010, chap. 4)
    • Sherlock Holmes émet une première hypothèse : les sifflements sont peut-être le fait des bohémiens et le bruit métallique celui d'une barre de volet qui retombe. — (Fiche de lecture rédigée par Dominique Coutant-Defer : « La Bande mouchetée » d'Arthur Conan Doyle, ‎lePetitLittéraire.fr, 2011)
  3. (Par extension) Objet assez rigide à la section plutôt rectangloïde et uniforme.
    • Deux grenades prudemment désamorcées en pendant sur la cheminée, de part et d'autre d'une dernière barre de plastic, nougat fade dans son carton gras. — (Maurice Frot, Le roi des rats, Éditions Gallimard, 1965, page 68)
    • Ses dents rongeaient une barre de caoutchouc qui l’empêchait de se mordre la langue. — (Graham Masterton, Rituel de Chair, traduit de l'anglais (Grande-Bretagne) par Jean-Daniel Brèque, Éditions NEO, 1989 & Bragelone "Terreur", 2011, chap. 23)
  4. (Spécialement) Présentation d'un aliment en morceau oblong.
    • Il s'installe pour dormir. Il étend son parachute, ouvre sa boîte de ration et dévore une barre de pâte de fruit vitaminée. — (Jean Renald, L'enfer de Dien Bien Phu, Éditions Flammarion, 1955, page 58)
    • Fait de pâte feuilletée levée (comme le croissant) à laquelle on ajoute une (voire deux) barres de chocolat, le pain au chocolat est bien évidemment calorique, gras et sucré... mais si bon ! — (Laurence Plumey, Sucre, gras et sel, Éditions Eyrolles, 2017, page 56)
    • Antoine regarde sa mère ouvrir la barre de nougat tandis qu'il finit son chocolat chaud. C'est vraiment interminable de dégager de son emballage en plastique ce fichu nougat ! — (Anne Jansen, Quelques jours en hiver, Éditions Le Manuscrit, 2003, page 43)
    • Ce n'est qu'au cours d'effort très prolongé et de faible intensité type randonnée que l'on peut envisager l'utilisation de « barre de céréales ». Dans ces circonstances, vous le savez, le muscle brûle plus de graisses. — (Stéphane Cascua, avec ‎Marie-Pierre Olivieri, Le Sport pour maigrir, Éditions Odile Jacob, 2005)
  5. (Marine) Commande du gouvernail ou du cabestan d’un navire.
    Statue d’un homme à la barre (4)
    • Les pilotes de la barre exécuteront fidèlement tous les ordres qui leur seront donnés ou transmis par le pilote-major, leur chef immédiat, ou par son suppléant en son absence; […]. — (« Ordonnance du Roi qui fixe les Règlement et Tarifs de pilotage pour le quatrième Arrondissement maritime », Paris, le 31 Août 1830, §. 162, dans le Bulletin des lois du royaume de France, IXe série, tome 1, part. 2, Paris : Imprimerie royale, mars 1831, p. 720)
    • […] et debout près de la barre, Jean Donnard, grave et sombre, se signa, comme il avait coutume de faire chaque fois qu’il partait vers le large. — (Octave Mirbeau, Les eaux muettes )
  6. Pièce de fer longue et carrée, qui se pose, dans le foyer, en travers des chenets, pour soutenir les bûches et les tisons.
    • Chesnel était dans son vieux fauteuil de cuir noir, devant son feu; il avait chaussé l'armure de carton peint, figurant une botte, avec laquelle il préservait ses jambes du feu, car il avait l'habitude d'appuyer ses pieds sur la barre et de tisonner en boassant, car il mangeait toujours trop : il aimait la bonne chère, et sans ce petit défaut, il eut été plus parfait qu'il n'est permis à un homme de l'être. — (Honoré de Balzac, « Un crime », dans Les rivalités en province, Bruxelles : chez Méline, Cans & Cie, 1838, p. 113)
  7. Pièce de bois transversale qui serre et soutient les fonds d’un tonneau par le milieu.
    • Il faut percer ce muid au-dessous de la barre.
    • Ce vin perd sa qualité quand il est au-dessous de la barre.
  8. Longues pièces de bois rondes qu’on suspend horizontalement à deux cordes, pour séparer les chevaux, dans les écuries.
    • On place une barre entre chaque paire de chevaux, à la hauteur de 3 pieds ou 3 pieds et demi de terre. Les chaînes de suspension seront de 3 à 4 pouces en longueur, de manière à ce que la barre cède lorsque le cheval vient en contact avec elle en se tournant. Les barres sont employées dans presque toutes les écuries militaires. — (John Stewart, Économie de l'écurie, traduit de l'anglais d'après la 6e édition par H……t, Bruxelles : chez Veuve Parent & fils, 1859, p. 17)
  9. (Droit) Petite barrière qui ferme l’entrée de l’enceintesiègent les membres d’un tribunal, d’une assemblée politique.
    • Le docteur Paul était ensuite venu, brillamment expliquer à la barre comment les coups avaient occasionné, en effet, seize blessures […]. — (Francis Carco, Messieurs les vrais de vrai, Les Éditions de France, Paris, 1927)
  10. (Figuré) Trait de plume, de crayon, etc., que l’on fait pour annuler, biffer ou souligner, pour séparer, marquer, noter, etc.
    • Tirer une barre sur les passages qu’on veut retrancher.
    • En solfège, les mesures sont séparées par des barres qui coupent la portée de distance en distance.
  11. Exercices que l’on fait ordinairement faire aux enfants pour leur apprendre l’écriture et qui consistent en une suite de traits droits et parallèles.
    • Cet écolier ne fait encore que des barres.
  12. (Héraldique) Pièce de l’écu qui va de l’angle senestre du chef à l’angle dextre de la pointe. C’est l’opposé de bande.
    • Il porte de gueules à la barre d’argent.
  13. (Géographie) Amas de sable, de roches, ou même de vase, qui barre l’entrée d’une rivière ou d’un port en tout ou en partie, et force, lorsqu’elle est continue, d’alléger les bâtiments ou d’attendre la marée.
    • J’ajouterai toutefois, que vers la fin de la saison sèche, l’Orange est à peu près sans eau jusqu’à cinq ou six milles de son embouchure. Il se forme alors une barre sur laquelle la houle de l’ouest se brise avec violence. — (Jules Verne, Aventures de trois Russes et de trois Anglais, 1872)
  14. (Géographie) Vague élevée transversale qui remonte violemment contre le courant par l’effet de la marée, aussi appelée mascaret.
    Une barre (14)
    • La vague particulière qu’on désigne dans la Seine sous le nom de Barre, qu'on appelle Mascaret dans la Gironde , et qu'on désigne généralement sous le nom de flot; la barre de la Seine est, selon moi, le résultat de l'accumulation d'une partie de la puissance des courants de flot; et cette accumulation est la conséquence du choc des courants de jusant contre les premiers. — (Bernard Fortin, « Lettre au riverain de la Seine auteur d'un mémoire sur l'amélioration de la navigation de la Seine maritime », Embouchure de la Seine (Addition), Études sur les travaux maritimes, Paris : chez Robiquet & chez Carillan-Goeury & Veuve Dalmont , Rouen : chez Le Brument, mars 1847, page 89)
  15. (Géographie) Zone située au large des côtes et où les vagues se brisent.
    • La barre empêche les embarcations d’arriver jusqu’à la côte.
  16. (Familier) Sensation désagréable à l’abdomen, causée par le stress, l’appréhension, la peur, etc.
    • J’avais comme une barre à l’estomac, et dans le cerveau quelque chose qui me brûlait. Je fus près de défaillir. — (Octave Mirbeau, La tête coupée,)
  17. (Architecture) Immeuble d’habitation collective, plus long que haut, souvent de taille imposante.
    Une barre (17)
    • Voyant que je m’intéressais aux arts plastiques, un de mes profs de collège m’a conduit à l’École d’arts appliqués Olivier-de-Serres, à Paris. Un choc : il y avait donc autre chose que mes barres HLM ! — (Kader Attia, Interview par Yasmine Youssi, Télérama no 3 393, janvier 2015)
  18. (Médecine) Chez la femme, prolongement excessif de la symphyse pubienne.
  19. (Chemin de fer) Barre d’attelage, barre de longueur réglable permettant de relier deux wagons.
  20. (Musique) Pièce de bois collée sous la table supérieure des instruments à cordes, dans le but de les rigidifier.
  21. (Musique) Terme de notation sur les partitions de chant liturgique.
  22. (Imprimerie) (Typographie) (Désuet) Pièce de métal qui traverse, dans le sens de la hauteur ou de la largeur, le châssis des typographes, sur lequel ils assemblent ou imposent les pages.
    • C'est entre les biseaux et les barres du châssis que se mettent encore d'autres pièces de bois beaucoup plus courtes, taillées aussi en biseau, nommées les coins, qu'il chasse à coups de marteau, à l'aide d'un cognoir ou décognoir , qui est un véritable coin de bois. — (« Imprimerie (L'art de l’) », dans le Dictionnaire raisonné universel des arts et métiers, tome 2, nouvelle édition, Lyon : chez Amable Leroy, 1801, p. 497)
  23. (Télécommunications) Indicateur de qualité du réseau sans fil.
    • « […]. Avec un téléphone portable dessus. […]. Il est branché. […]. Je ne l'ai pas vu, mais je suis prêt à parier que le détonateur est là au milieu. » Il respira à fond. « Et il y avait des barres sur le téléphone. Trois barres. » — (Stephen King, Cellulaire, traduit de l'américain par William Olivier Desmond, Éditions Albin Michel, 2006)
    • Située en haut de l'écran, la barre d'état affiche de petites icônes fournissant quantité d'informations sur l'état actuel de l'iPhone :
      Signal téléphonique : ces quatre barres indiquent si vous êtes à portée d'un émetteur de téléphonie mobile, et donc si vous pouvez recevoir et envoyer des appels.
      — (Edward C. Baig & Bob Levitus, iPhone iOS 13 pour les Nuls - 2020, traduit de l'anglais (États-Unis), Éditions First Interactive, 2019)
  24. (Argot) Million de devises (francs, euros…).
    • La vache ! Moi, j’ai l’air has been ? J’en ai pour plus d’une barre de fringues sur moi. Alors, va te faire mettre !— (La Classe américaine, 1993.)
  25. (Figuré) Cap, jalon, étape importante dans l’avancement d’un projet.
    • Le taux de participation des femmes aux processus de décision a à peine atteint la barre des 30 % dans la plupart des pays, et les institutions de l’Union européenne, où la représentation des femmes se situe entre 13 et 30 %, ne sont pas forcément, elles non plus, le meilleur exemple. — (Prets (PSE), Égalité entre les hommes et les femmes (2001-2005) , europarl.europa.eu, 4 juillet 2002)
    • La plupart du temps, je créchais dans ma planque, mais la température avait chuté d'un coup, et on était passés sous la barre de zéro degré au cours des dernières nuits. — (Ernest Cline, Ready player one, Éditions Robert Lafon, traduit de l'anglais (États-Unis) par Arnaud Regnauld, 2013, rééd. 2018, chap. 0001)
    • Dans les vins dits « tranquilles », c’est-à-dire sans bulles, les appellations bordelaises, gardent leur longueur d’avance et dépassent la barre des 2 milliards d’euros de ventes à l’export. — (L’alcool français continue de couler à flots à l’étranger, Le Monde. Mis en ligne le 13 février 2019)
  26. (Géographie) Élévation rocheuse abrupte.
    • Après vingt minutes de marche, nous découvrîmes tout à coup un petit village, planté en haut d'une colline, entre deux vallons : le paysage était fermé, à droite et à gauche, par deux à-pics de roches, que les Provençaux appellent des « barres ». — (Marcel Pagnol, La gloire de mon père, 1957, collection Le Livre de Poche, page 140)
  27. (Danse) Longue pièce de bois fixée horizontalement sur les murs d’une salle, pour aider à effectuer les exercices de danse classique.
    • Deux danseuses se tenaient immobiles, un pied sur la barre qui règne le long des murs. — (Anatole France, Le Lys rouge, 1894, réédition Le Livre de Poche, page 349)

Notes[modifier le wikicode]

Synonymes[modifier le wikicode]

  • (Métallurgie) (Mécanique) fer
  • (Métallurgie) (Mécanique) (selon la forme) rond, carré, plat

Antonymes[modifier le wikicode]

(Héraldique) (12) :

Dérivés[modifier le wikicode]

Apparentés étymologiques[modifier le wikicode]

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier le wikicode]

  • Aide sur le thésaurus barre figure dans les recueils de vocabulaire en français ayant pour thème : baby-foot, bateau.

Traductions[modifier le wikicode]

Traductions à trier[modifier le wikicode]

Forme de verbe [modifier le wikicode]

Voir la conjugaison du verbe barrer
Indicatif Présent je barre
il/elle/on barre
Imparfait
Passé simple
Futur simple
Subjonctif Présent que je barre
qu’il/elle/on barre
Imparfait
Impératif Présent (2e personne du singulier)
barre

barre \bɑʁ\ ou \baʁ\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent de barrer.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent de barrer.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent de barrer.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent de barrer.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de barrer.

Prononciation[modifier le wikicode]



Homophones[modifier le wikicode]

Anagrammes[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

  • barre sur l’encyclopédie Wikipédia Wikipedia-logo-v2.svg

Références[modifier le wikicode]

Italien[modifier le wikicode]

Forme de nom commun [modifier le wikicode]

barre \Prononciation ?\ féminin

  1. Pluriel de barra.

Portugais[modifier le wikicode]

Forme de verbe [modifier le wikicode]

Voir la conjugaison du verbe barrar
Subjonctif Présent que eu barre
que você/ele/ela barre
Imparfait
Futur
Impératif Présent
(3e personne du singulier)
barre

barre \Prononciation ?\

  1. Première personne du singulier du présent du subjonctif de barrar.
  2. Troisième personne du singulier du présent du subjonctif de barrar.
  3. Troisième personne du singulier de l’impératif de barrar.