barres

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Voir aussi : barrés

Français[modifier le wikicode]

Forme de nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
barre barres
\baʁ\

barres \baʁ\ féminin

  1. Pluriel de barre.
    • Et quand j’ai posé les doigts sur les barres de métal un contact tiède et mou, plus proche du plastique que du fer, m’a étonné plus encore : j’ai tâté, forcé un peu, et réalisé que ce morceau que je touchais, là, juste à mon niveau, mais aussi en levant la tête toute la structure du pied, et à coup sûr la tour entière, était en réalité en clipo, oui en clipo, en clipo gris foncé, en millions de morceaux identiques de clipo, de petite taille, ceux des jouets pour enfants, qu’il suffisait de décliper puis de recliper, alors j’ai déclipé, un morceau puis l’autre, puis bientôt dix, vingt, cinquante, trop peu encore pour déséquilibrer cette zone-ci du pied, ni même me faire voir par un gardien ou un touriste délateur, mais assez pour ressentir au bout des doigts le plaisir incomparable de décliper, de désimbriquer, de déloger, même geste cent fois répété comme on casse des crackers ou retire des boulons, et assez pour que mes doigts sachent, pour que mon corps entier sache que tous les monuments de ma ville étaient en clipo, mitraillés l’année durant par des armadas de touristes mais n’en attendant pas moins, placides comme l’est désormais la modernité révolue, que je vienne enfin les décliper, les déloger, les désimbriquer, l’un après l’autre jusqu’au dernier, et qu’on demande alors à tous les morpions des écoles élémentaires de la ville de consacrer l’année prochaine à reconstruire la ville clipo, tous ensemble, de préférence en un peu plus fantaisiste. — (François Cusset, Les jours et les jours, 2015)
  2. Jeu de course entre des écoliers ou des jeunes gens qui se partagent entre deux camps opposés, marqués ordinairement par un sillon, par une branche de feuillage, etc. : dans les courses on observe certaines règles et chaque parti s’efforce de faire des prisonniers à l’autre.
    • Jouer aux barres.
    • Ce jour-là, en sortant du collège, je m’étais laissé entraîner à faire une partie de barres, et lorsque je me décidai à rentrer à la maison, il était beaucoup plus tard que je n’aurais voulu. — (Alphonse Daudet, Le petit chose, 1868, rééd. Le Livre de Poche, page 25)
    • Bien que nous fussions en vacances, nous n’avions organisé ni parties de barres, ni parties de cache-cache, ni parties de guerre, ni parties de chasse. Nous jouions avec le beau temps. — (Charles-Louis Philippe, Dans la petite ville, 1910, réédition Plein Chant, page 49)
    • Et voilà qu’un jour, Antoine, qui a longtemps joué aux barres au Bois, le matin, s’assoupit avec sa barbiche dans la bergère du salon. — (Jules Supervielle, Le voleur d’enfants, Gallimard, 1926, collection Folio, page 129.)
    • La chose survint dans la cour de l’école, lors d’une récréation. En pleine course – dans le tohu-bohu d’une partie de barres ou de tout autre jeu – je heurtais l’un de mes camarades qui courait en sens inverse et fus projeté contre un mur, si violemment que je me fendis l’arcade sourcilière jusqu’à l’os. — (Michel Leiris, L’âge d’homme, 1939, collection Folio, page 131.)
    • Ce qu’en pensaient les « fils du peuple », mes égaux, je l’ignore : je crois qu’ils s’en foutaient. Moi, leur turbulence me fatiguait et je trouvais distingué de m’ennuyer auprès de M. Barrault pendant qu’ils jouaient aux barres. — (Jean-Paul Sartre, Les mots, 1964, collection Folio, page 69.)
  3. Partie de la mâchoire du cheval sur laquelle le mors appuie.
    • On a dit une grande vérité lorsqu’on a posé en principe que toute la science du jockey consistait à faire supporter tout son poids par la bouche de son cheval ; mais on n’a pas parlé de l’insensibilité des barres que l’on produisait par cette manœuvre, […]. — (Jean Déhès, Essai sur l’amélioration des races chevalines de la France, École impériale vétérinaire de Toulouse, Thèse de médecine vétérinaire, 1868)
  4. Barres asymétriques ou barres parallèles, en gymnastique artistique.
    • Après son mouvement en barres, elle aura terminé sa compétition.

Dérivés[modifier le wikicode]

  • jouer aux barres: (Vieilli) Se chercher mutuellement sans se rencontrer.
  • toucher barres : Atteindre la marque du camp auquel on appartient et où l’on est dès lors en sûreté.
  • barres forcées : Règles du jeu des barres où l’on ne délivre point les prisonniers et qui ne se terminent que lorsque tous les champions d’un camp ont été successivement pris par ceux de l’autre camp.
  • avoir barre
  • ne faire que toucher barres Ne point s’arrêter dans un endroit, en repartir presque aussitôt après y être arrivé; de même qu’au jeu de barres les joueurs qui rentrent au camp ne font souvent que toucher la limite et repartent aussitôt.
    Je n’ai pas été longtemps à sa campagne; je n’ai fait que toucher barres et je suis revenu.

Forme de verbe [modifier le wikicode]

Voir la conjugaison du verbe barrer
Indicatif Présent
tu barres
Imparfait
Passé simple
Futur simple
Subjonctif Présent
que tu barres
Imparfait

barres \baʁ\

  1. Deuxième personne du singulier de l’indicatif présent du verbe barrer.
  2. Deuxième personne du singulier du subjonctif présent du verbe barrer.

Prononciation[modifier le wikicode]

Anagrammes[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

Portugais[modifier le wikicode]

Forme de verbe [modifier le wikicode]

Voir la conjugaison du verbe barrar
Subjonctif Présent
que tu barres
Imparfait
Futur

barres \Prononciation ?\

  1. Deuxième personne du singulier du présent du subjonctif de barrar.