bas-fond

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Voir aussi : basfond

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.
Composé de bas et de fond.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
bas-fond bas-fonds
\ba.fɔ̃\

bas-fond \ba.fɔ̃\ masculin (orthographe traditionnelle)

  1. Terrain bas et enfoncé.
    • Des maladies pestilentielles désolaient de plus les Gaulois campés dans des bas-fonds, au milieu d'un cercle d'éminences et sur un terrain brûlant, que tant d'incendies avaient imprégné d'exhalaisons enflammées, et où le moimdre vent les offusquait de poussière et de cendre. — (Histoire romaine de Tite-Live, traduction de M. Dureau de Lamalle, revue par M. Noël, 1re décade, tome 3, Paris : chez Guiguet & Michaud, & chez H. Nicolle, 1810, p. 179)
    • Chaque pièce est protégée par un toit plat fait de ce même roseau : le berdi, qui pousse en abondance dans les bas-fonds humides de l'oued. — (René Pottier, Au pays du voile bleu, Nouvelles Éd. Latines, 1945, page 194)
    • Le premier consiste à barrer des bas-fonds les plus plats possibles par la construction d'un microbarrage – muret en béton cyclopéen au dessus d'une tranchée d'étanchéité en argile compactée […]. — (Alain Piveteau, Évaluer les ONG, Karthala Éditions, 2004, page 286)
  2. (Marine) (Vieilli) Endroit de la mer ou d'une rivière où il y a peu d’eau.
    • Le bateau, mal conduit et chargé outre mesure, alla donner dans un de ces bas-fonds qui encombrent le lit de la Loire, et y resta engravé. — (Augustin Thierry, Récits des temps mérovingiens, 2e récit : Suites du meurtre de Galeswinthe — Guerre civile — Mort de Sighebert (568-575), 1833 - éd. Union Générale d’Édition, 1965)
    • Le vent se déclara contre les Espagnols, qui perdirent des navires sur les bas-fonds des bouches de l’Escaut. — (Frédéric Zurcher et Élie-Philippe Margollé, Les Naufrages célèbres, Hachette, Paris, 1873, 3e édition, 1877, p. 13)
  3. (Marine) (Vieilli) Creux au fond de la mer par-dessus laquelle tout navire peut passer et qu’on ne trouve qu’au moyen d'une sonde. — Note : Ce sens est opposé au précédent.
  4. (Au pluriel) (Figuré) (Péjoratif) Les fonds inavouables ou dangereux, d’une société.
    • Il s'entretient ainsi avec Howard Vincent, le directeur du département criminel de Scotland Yard, qu'il interroge sur le fonctionnement du trafic prostitutionnel, mais qu'il informe également de son enquête dans les bas-fonds de Londres. — (William Thomas Stead, Pucelles à vendre, Londres 1885, Paris : Edouard Dentu, 1885 & Paris : Alma, 2013)
    • Pasquier, le préfet de police de l’époque, l'avait laissé faire à sa guise et n'avait jamais eu à s'en plaindre tant les arrestations s'étaient multipliées grâce à ces hommes venus des bas-fonds. — (Jean-Charles Malet, Les bas-fonds de Paris : Une enquête de Vidocq, Les Nouveaux Auteurs/Prisma, 2013)

Variantes orthographiques[modifier le wikicode]

Synonymes[modifier le wikicode]

Antonymes[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Homophones[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]