bas de plafond

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Voir aussi : bas-de-plafond

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Locution adjectivale [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin bas de plafond
\bɑ d(ə) pla.fɔ̃\
Féminin basse de plafond
\bɑs d(ə) pla.fɔ̃\
basses de plafond
\bɑs d(ə) pla.fɔ̃\

bas de plafond \bɑ d(ə) pla.fɔ̃\

  1. (Architecture) Qualifie une pièce dont le plafond est peu élevé.
    • Le lieu où nous sommes n’a de beau que les colonnes de marbre noir qui en font l’ornement ; on l’a décoré assez mesquinement ; il est d’ailleurs très bas de plafond, et devenu étouffant. — (Pierre Marie Michel Lepeintre-Desroches, Quatre mois dans les Pays-Bas, , Leroux à Paris, 1830, tome 3, page 319)
    • Quelques habitations du rez-de-chaussée , surtout dans la division des hommes, sont basses de plafond, sombres, mal aérées, humides. — (Encyclographie des sciences médicales, 1835, volumes 32 à 34, page 322)
    • Un accueil charmant, un lieu à l’ambiance feutrée sans être guindée renforcée par un étage très bas de plafond, le Dieu Soleil a été généreux avec son apôtre qui rayonne de quelque chose qui s’appelle le plaisir : terrine de foie gras maison, […]. — (Petit futé Lyon 2009, page 152)
  2. Bas.
    • Dans le ciel, de gros nuages bas de plafond qui se bourraillent pour rattraper les oies sauvages parties vers le sud. — (Victor Lévy Beaulieu, Les contes québécois du Grand-Père Forgeron à son petit-fils Bouscotte, 1998)
  3. (Familier) (Ironique) Qualifie une personne stupide, sotte.
    • Le seul problème est que, sauf à considérer les Chinois et les Indiens comme des abrutis « bas de plafond », il y a fort peu de chance de les voir accepter une telle répartition du travail à l'échelle mondiale. — (Philippe Cohen & Luc Richard, La Chine sera-t-elle notre cauchemar ? Les dégâts du libéral-communisme en Chine et dans le monde, Fayard - Mille et une nuits, 2005)
    • Je connus divers musulmans de trois espèces : […]; les plus nombreux des hommes pleins d’orgueil et de mépris, bas de plafond, sentencieux, niais, avec un dehors de cérémonie et pas mal de rudesses. — (Albert Caraco, Journal d'une année : Octobre 1957-Octobre 1958, L’Âge d'Homme, 2006, page 327)
    • Je suis un soldat un peu bas de plafond, alors, que ces vieilleries aillent à Pierre plutôt qu’à Paul ne doit pas m’empêcher de dormir. — (Jean-Bernard Papi, J’ai tué Samir Vanadjian, Mon Petit Éditeur, 2011, page 126)

Variantes[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Locution nominale [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin bas de plafond
\bɑ d(ə) pla.fɔ̃\
Féminin basse de plafond
\bɑs d(ə) pla.fɔ̃\
basses de plafond
\bɑs d(ə) pla.fɔ̃\

bas de plafond \bɑ d(ə) pla.fɔ̃\

  1. (Péjoratif) Personne sotte, stupide.
    • […]; il n’est de sottises que ces niais ne débitassent, de grossièretés enveloppées de fadeurs qu’ils n’osassent laisser tomber, et l’arrogance mielleuse de ces bas de plafond ne contribuait pas peu à entretenir ma bilieuse tristesse. — (Octave Uzanne, Paul Avril & Adolphe Alphonse Géry-Bichard, Les surprises du cœur, E. Rouveyre, 1881, p. 78)
    • Ces bas de plafond ne comprennent décidément pas pourquoi l’identité est tenue pour une chose aimable et admirable quand, venant d’ailleurs, elle peut se prévaloir de son caractère minoritaire […]. — (Élisabeth Levy, La gauche contre le réel, Fayard, 2012)

Prononciation[modifier le wikicode]