bastingage

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

(Date à préciser) → voir bastingue et -age

Nom commun[modifier]

Singulier Pluriel
bastingage bastingages
\bas.tɛ̃.ɡaʒ\

bastingage \bas.tɛ̃.ɡaʒ\ masculin

Religieux appuyé au bastingage du navire le «Nascopie» en 1945.
  1. (Marine) (Vieilli) Parapet qu’on formait autour du pont supérieur d’un navire, avec les hamacs de l’équipage, pour se protéger de la mousqueterie et de la petite mitraille de l’ennemi.
  2. (Marine) Aujourd’hui, garde-corps, parapet autour du pont supérieur d’un navire.
    • Les fanaux qui garnissaient les bastingages répandaient une vive clarté sur le pont du navire. (Eugène Sue, Kernok le pirate, 1830)
    • Ils se cramponnaient fortement aux râteliers des bastingages sans pouvoir échanger un seul mot. (Jules Verne, Les Enfants du capitaine Grant, 1846)
    • Ses matelots attendaient ses ordres. Soudain, une demi-douzaine d’entre eux s’étalèrent sur le pont et deux autres basculèrent par-dessus le bastingage pour piquer une tête sanglante dans la Liffey. (Raymond Queneau, On est toujours trop bon avec les femmes, chapitre XLV, Gallimard, Paris, 1971 (1947))
    • Et l’odeur de l’huile frite apportait jusqu’au bastingage où nous nous accoudions l’adieu parfumé de l’Attique. (Maurice Bedel, Le Laurier d’Apollon, II, 3, 1936)
  3. (Marine) Caisson cloisonné où l’on place les hamacs de l’équipage pendant le jour. On l’emploie surtout au pluriel pour désigner l’ensemble de ces caissons.
    • Les bastingages placés sur le pont sont recouverts de toile ou de tôle pour protéger les hamacs.
  4. (Par extension) (Marine) Muraille d’un navire.

Traductions[modifier]

Références[modifier]