bastringue

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Voir aussi : bastringué

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Mot d’origine populaire datant de janvier 1794. Souvenirs de la terreur de 1788 à 1793 par M. Georges Duval, Volume 4.  Référence nécessaire

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
bastringue bastringues
\bas.tʁɛ̃ɡ\

bastringue \bas.tʁɛ̃ɡ\ masculin

  1. (Populaire) Bal de guinguette.
    • On me demande pour un club et je tombe au milieu d'un bastringue. — (Eugène Labiche, Le Club champenois, scène XVII, 1848)
    • On était dans un bastringue de barrière, à la Boule-Noire, en plein mardi-gras . — (Émile Zola, Nana, 1881)
    • L’orchestre, composé de cinq artistes de banlieue, jetait au loin sa musique de bastringue, maigre et sautillante. — (Guy de Maupassant , La femme de Paul, dans La maison Tellier, 1891, collection Le Livre de Poche, page 238.)
    • Il y avait surtout beaucoup d'agents qui, leur capuchon sous le bras, allaient et venaient, d'un air paisible et faisait parfois halte pour écouter la musique des bastringues. — (Francis Carco, Images cachées, Éditions Albin Michel, Paris, 1928)
    • Dimanche ! une route poudreuse, des amazones improvisées... Des guinguettes, des bastringues... Ici l’on danse !... — (Germaine Acremant, Ces dames aux chapeaux verts, Plon, 1922, collection Le Livre de Poche, page 342.)
    • Sa spécialité est de quêter des sous pour faire tourner le piano mécanique. L’important est de récolter plus de pièces qu’il n’en faut pour entretenir le bastringue : le surplus, c’est son tabac de la semaine. — (Roger Martin du Gard, Vieille France, Gallimard, 1933 ; éd. Le Livre de Poche, p. 103.)
  2. (Populaire) Vacarme, tapage.
    • On avait fait un tel bastringue qu'on a fini la nuit au poste.
  3. (Populaire) Attirail hétéroclite.
    • Ce fut justement l’extrême pauvreté de ce convoi — alors que nous savions tous parfaitement quelle puissance de destruction se trouvait enfermée dans ces bastringues de fer-blanc — qui créa une sorte d’effarement. — (Dino Buzzati, « Rigoletto », dans le recueil L’Écroulement de la Baliverna, 1958, traduit de l’italien par Michel Breitman, 1960, p. 256)
    • Sans médire, l'engin fonctionne potablement, mais si la pièce se coince, il faut aller le chercher pour lui demander de démonter le bastringue afin de la rendre. — (Guy Belzacq, Courchevel non stop, Éditions Aubanel, 1982)
    • Ils ont dû remballer tout leur bastringue, l'emplacement avait déjà été réservé.
  4. (Argot des Gadz’Arts) Ensemble des activités et de l'organisation du tabagn's.
  5. Juke-box.
    • J’enfilai le boulevard Brune, puis le boulevard Jourdan et m’arrêtai au Babel, le sympathique café en face de la Cité universitaire, où toutes les nationalités et toutes les races fraternisent sous les signes conjugués du Coca-Cola, du billard électrique et du bastringue. — (Léo Malet, Les rats de Montsouris, Robert Laffont, Paris, 1955)
  6. Instrument volontairement désaccordé.

Synonymes[modifier le wikicode]

Dérivés[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Forme de verbe [modifier le wikicode]

Voir la conjugaison du verbe bastringuer
Indicatif Présent je bastringue
il/elle/on bastringue
Imparfait
Passé simple
Futur simple
Subjonctif Présent que je bastringue
qu’il/elle/on bastringue
Imparfait
Impératif Présent (2e personne du singulier)
bastringue

bastringue \ba.stʁɛ̃ɡ\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent du verbe bastringuer.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent du verbe bastringuer.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent du verbe bastringuer.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent du verbe bastringuer.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif du verbe bastringuer.

Prononciation[modifier le wikicode]

Paronymes[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]