baucher en place

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(XVIIIe siècle) Composée de baucher, en et place.

Locution verbale [modifier le wikicode]

baucher en place \bo.ʃe ɑ̃ plas\ transitif (se conjugue → voir la conjugaison de baucher)

  1. (Boules) (Lyonnais) (Suisse) (Désuet) Frapper une boule adverse de manière à ce que sa propre boule prenne la place de celle tirée ; faire un carreau.
    • Reguingaud tire ; il envoie une boule dans les quilles d’un particulier qui regardait et l’autre sur les pots qui étaient en train de rafraîchir dans un siau. Baraquette sort les deux siennes du jeu en voulant balmer, et, pour finir, Treize-Côtes bauche en place celle qu’il ne fallait pas, et, avec sa dernière, perd le petit. — (Thomas Bazu, Le Grand Joseph, l’Agathe et la Fanny, Almanach de la Société des amis de Guignol, 1931)
  2. (Lyonnais) (Par extension) (Figuré) (Désuet) Stupéfaire, estomaquer.
    • Toutes et quantes fois j’entends à l’assemblée les bonapartistes parler de lois violées, de droits méconnus, de libertés foulées aux pieds, je suis bauché en place. — (Nizier du Puitspelu, Les vieilleries lyonnaises, Lyon, chez les libraires intelligents, 1879, page 126)
    • Elle se leva et sortit sans détarder, suivie du général et de ses gens d’armes. Les conseillers restèrent bauchés en place. — (Andrea Camilleri traduit par Dominique Vittoz, La révolution de la Lune, Fayard, 2015)

Synonymes[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]