Aller au contenu

bazarder

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Dérivé de bazar, avec le suffixe -er, et d intermédiaire, sur le modèle des verbes dérivés d’un mot en -ard comme cafarder, hasarder, etc. Ou peut-être lié à l’orthographe ancienne bazard de bazar ?

bazarder \ba.zaʁ.de\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (France) (Populaire) Vendre ; revendre.
    • Au moment des soldes, les magasins bazardent les articles de la saison précédente. Ils les vendent à petit prix.
    • L’Église sait pourtant que la charogne du riche purule autant que celle du pauvre et que son âme pue davantage encore ; mais elle brocante les indulgences et bazarde les messes. — (Joris-Karl Huysmans, En route, 1895)
    • La fourgue ? T’as parlé de la fourgue ? Eh bien, vise. Le gros qui rentre, c’est Ferdinand […]. Il t’achète tout et le bazarde. C’est un as dans son genre. — (Francis Carco, Images cachées, Éditions Albin Michel, Paris, 1928)
    • Lorsque je lui ai demandé l’adresse du bijoutier le plus proche, le patron de l’hôtel a dit : « Qu’est-ce que vous bazardez ? » sans même s'interrompre pendant qu'il additionnait, sur du papier à en-tête, le prix de la chambre à celui du petit déjeuner [...]. — (Angelo Rinaldi, L'éducation de l'oubli, Denoël, 1974, page 225)
  2. (France) (Populaire) Se séparer de quelque chose soit en le jetant, soit en le vendant à bas prix.
    • Bazarder son canapé.
    • Crever… Crever tout seul… Et le plus vite possible… Et quand ce sera fait, comme vous ne serez pas foutus de vous entendre, vous bazarderez tout le fourbi pour vous partager quatre sous… — (Bernard Clavel, Les Fruits de l’hiver, chapitre 64, Robert Laffont, 1968)

Prononciation

[modifier le wikicode]