bazooka

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

De l’anglais bazooka.
Pour le sens agricole : de la marque Le Bazouka, fabriqué par les Établissements N. Vergauwe, au Pont-de-Velu, à Saint-Quentin (Aisne). — (La protection des cultures contre les oiseaux: étude sur les dégâts provoqués par Pigeons, Corvidés et Passereaux et les moyens de les limiter, Paris : Association de Coordination Technique Agricole, 1967, p.132)

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
bazooka bazookas
\ba.zu.ka\

bazooka \ba.zu.ka\ masculin

Soldat américain avec un bazooka de type M1 (1943).
  1. (Armement) Lance-roquettes antichar de courte portée.
    • Moins de cinq cents combattants. L’armement qui attend leurs compagnons ne comprend que des armes légères. Contre l’artillerie divisionnaire allemande et les automitrailleuses, pas un canon, pas un bazooka. — (André Malraux, Discours d’André Malraux aux Glières, 02.09.1973.)
    • Ce soudain branle-bas de combat gagna jusqu'à l’intendance. On vit des secrétaires, cuisiniers et autres non-combattants entourer les instructeurs pour s'initier rapidement au maniement du bazooka et du mortier de tranchée, et apprendre l'art de poser une mine. — (Peter Elstob, Bastogne : la bataille des Ardennes, traduit par André Comhaire, Verviers : Gérard & cie (collecion Marabout), 1970, p.51)
  2. (Agriculture) (Familier) Sorte d'engin d'effarouchement qui envoie des détonations répétées pour faire fuir les corbeaux, corneilles ou étourneaux.
    • Jean-Pierre Paris a lui aussi installé un « bazooka ». Toutes les 3/4 minutes, il tire un coup de canon. Censé effrayer les bestioles. Son engin lui a surtout permis de récolter une plainte. « Du côté de Mortagne, ça dérangeait des voisins ». Les corbeaux, eux, viennent toujours picorer ses semis de tournesol et de maïs. — (Dans les champs, un fléau nommé corbeau, dans Ouest-France, édition Orne, 17 juillet 2013)
    • Des centaines d'étourneaux envahissent par nuées les champs et s'en mettent plein le bec. « Il va falloir sortir le bazooka », déclare l'agriculteur, occupé à peser les paniers. Gloups ! Ça s'appelle la manière forte ! Rassurez-vous, le bazooka en question n'est destiné qu'à en imiter le bruit pour effrayer les oiseaux. — (La chasse des étourneaux au bazooka, dans La Voix du Nord, édition Calais, 11 juillet 2012)

Variantes[modifier le wikicode]

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier le wikicode]

  • Aide sur le thésaurus bazooka figure dans le recueil de vocabulaire en français ayant pour thème : arme.

Traductions[modifier le wikicode]

Forme de verbe [modifier le wikicode]

Voir la conjugaison du verbe bazooker
Indicatif Présent
Imparfait
Passé simple
il/elle/on bazooka
Futur simple

bazooka \ba.zu.ka\

  1. Troisième personne du singulier du passé simple de bazooker.

Prononciation[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

  • bazooka sur l’encyclopédie Wikipédia Wikipedia-logo-v2.svg

Anglais[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(1942) De bazoo, apparenté à buccin, au néerlandais bazuin.

Nom commun [modifier le wikicode]

bazooka

  1. Bazooka.

Prononciation[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

Italien[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

De l’anglais bazooka.

Nom commun [modifier le wikicode]

Invariable
bazooka

bazooka \Prononciation ?\ masculin invariable

  1. Bazooka.

Néerlandais[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

De l’anglais bazooka.

Nom commun [modifier le wikicode]

bazooka

  1. Bazooka.

Synonymes[modifier le wikicode]

Taux de reconnaissance[modifier le wikicode]

En 2013, ce mot était reconnu par[1] :
  • 91,9 % des Flamands,
  • 92,5 % des Néerlandais.

Prononciation[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

  1. Marc Brysbaert, Emmanuel Keuleers, Paweł Mandera et Michael Stevens, Woordenkennis van Nederlanders en Vlamingen anno 2013: Resultaten van het Groot Nationaal Onderzoek Taal, Université de Gand, 15 décembre 2013, 1266 p. → [lire en ligne]