belgophobe

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Adjectif [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
belgophobe belgophobes
\bɛl.ɡɔ.fɔb\

belgophobe \bɛl.ɡɔ.fɔb\ masculin et féminin identiques

  1. Relatif à la belgophobie.
    • Le successeur de Charpentier, à Léopoldville, Ghislain Clauzel, rencontre Adoula en juin 1962 et entend un discours assez similaire à la « diatribe » belgophobe de Kasavubu. Depuis l’automne 1961, la compétition franco-belge est de plus en plus alimentée par Léopoldville. Critiquer les Belges en présence d’un diplomate français est devenu monnaie courante chez les autorités congolaises. — (Vincent Genin, « La France et le Congo ex-belge (1961-1965). Intérêts et influences en mutation », dans Revue belge de philologie et d’histoire, tome 91, fasc. 4, 2013, p. 1083)

Traductions[modifier le wikicode]

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
belgophobe belgophobes
\bɛl.ɡɔ.fɔb\

belgophobe \bɛl.ɡɔ.fɔb\ masculin et féminin identiques

  1. Personne qui manifeste de la belgophobie.
    • À la suite d’une enquête activement menée par la police belge, on vient d’arrêter un des auteurs présumés du meurtre de la sentinelle belge tuée à Ober-Cassel, ainsi que le sergent de garde qui était venu à son secours. C’est le fils d’un cabaretier de la ville, dont le père, belgophobe notoire, avait eu une altercation avec le sergent, à la suite d’injures prononcées par lui contre le corps belge d’occupation. — (« On croit tenir les auteurs de l’attentat d’Ober-Cassel » dans La Croix, 5 septembre 1922, p. 2, col. 5)

Traductions[modifier le wikicode]


Prononciation[modifier le wikicode]