belle saison

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Locution nominale [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
belle saison belles saisons
\bɛl sɛ.zɔ̃\

belle saison \bɛl sɛ.zɔ̃\ féminin

  1. (Familier) La période la plus favorable ou la plus propice à une chose.
    • Hé bien ! qu'est-ce que cela, soixante ans ? Voilà bien de quoi ! c'est la fleur de l'âge , cela; et vous entrez maintenant dans la belle saison de l'homme. — (Molière, L'Avare, II, 6)
  2. (Surtout) Été.
    • Les relations par voie de mer ne sont faciles entre Sendaï et Yédo que durant la belle saison, la navigation étant dans ces parages fort dangereuse en hiver. — (Sira-Kawa de Sendaï, Traité de l’éducation des vers à soie au japon, traduction française de Léon de Rosny, 1869)
    • Quant aux routes du Simplon et du Saint-Gothard, […], il ne faudrait que quelques heures pour les détruire; car on a déjà assez de peine à les maintenir praticables dans la belle saison, […] . — (Anonyme, La Neutralité de la Suisse, Revue des Deux Mondes, 1829, tome 1)
    • Pendant la belle saison, il n'est pas rare que les baleiniers de Behring s'avancent jusqu'à cette latitude, surtout depuis que l'océan Arctique est devenu le vivier des cachalots et des baleines. — (Jules Verne, Le Pays des fourrures, J. Hetzel et Cie, Paris, 1873)
    • L'affineur vient prendre livraison des fromages tous les 8 ou 10 jours durant la belle saison, tous les 15 ou 20 jours en hiver si bien que la durée du séjour en cave varie quelque peu selon les meules et selon les saisons. — (Jean Boichard, L'élevage bovin, ses structures et ses produits en Franche-Comté, 1977)