berceau

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

(1472) De l’ancien français berçuel, diminutif de bers issus du latin vulgaire *bertium, berciolum (« petit berceau » (viiies. Rer. Merov. VII, p. 37, 15)).
Plus avant, du gaulois *berta à rattacher à l’irlandais bertaim (« je secoue »).

Nom commun[modifier]

Singulier Pluriel
berceau berceaux
\bɛʁ.so\

berceau \bɛʁ.so\ masculin

  1. Petit lit où l’on couche les nourrissons et qui est disposé pour que l’on puisse le balancer, le bercer, aisément.
    • Deux berceaux côte à côte, dans sa chambre, renfermaient les deux petits corps. La nuit, Zaheira s'éveillait pour leur donner le sein. (Out-el-Kouloub, Zaheira, dans "Trois contes de l'Amour et de la Mort", 1940)
  2. (Figuré) Lieu du commencement, du début.
  3. (Jardinage) (Par analogie) Charmille taillée en voûte, treillage de même forme sur lequel on fait monter de la vigne, du jasmin, etc.
    • Vous ne sentez pas, sous les berceaux de clématite où vous méditez sur les poésies, l’odeur du cigare qui dépoétise les manuscrits […] (Honoré de Balzac, Modeste Mignon, 1844)
    • Mais un des charmes de ce jardin d’hiver était, aux quatre coins, des antres de verdure, des berceaux profonds, que recouvraient d’épais rideaux de lianes. (Émile Zola, La Curée, 1871)
  4. (Architecture) Arceau.
    • La voûte centrale, en berceau avec arcs-doubleaux, est contre-butée par les voûtes également en berceau, couvrant les collatéraux très-étroits. (Eugène Viollet-le-Duc, La Cité de Carcassonne, 1888)
    • Si on dispose orthogonalement entre elles deux voûtes en berceau et que l'on élimine les parties qui se trouvent en dessous de l'intersection, on obtient une nouvelle figure structurale appelée voûte d'arêtes. (Aurelio Muttoni, L'art des structures: Une introduction au fonctionnement des structures en architecture, PPUR Presses polytechniques, 2015, p. 91)
  5. Pièce ou chemin courbé dans le plan vertical pour permettre un changement d’inclinaison (pivotement vertical) sans employer d’essieu.
    • Le berceau d’un canon. - Les berceaux d’une chaise berçante.
  6. (Mines) Sorte de lavoir à barrage pour certains minerais.
  7. (Gravure) Instrument du graveur en manière noire ; sorte de ciseau terminé par un biseau aigu que l’on promène — en berçant — sur le métal à graver ; on obtient ainsi une série de pointillés, de grains, de petits trous qui retiennent le noir d’impression. L’épreuve obtenue, après l’emploi du berceau, est d’un noir plus velouté.

Dérivés[modifier]

Apparentés étymologiques[modifier]

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier]

  • Aide sur le thésaurus berceau figure dans le recueil de vocabulaire en français ayant pour thème : lit.

Hyponymes[modifier]

Traductions[modifier]

Prononciation[modifier]

Références[modifier]

  1. http://sli.uvigo.es/CLFG/clfg.php?fr=berceau

Voir aussi[modifier]