bestiaire

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

(Nom 1) (1495) Du latin bestiarius (même sens), de bestia (« bête »).
(Nom 2) (1121-34) Du latin bestiarium (même sens), de bestia (« bête »).

Nom commun 1 [modifier]

Singulier Pluriel
bestiaire bestiaires
\bɛs.tjɛʁ\
Bestiaires à l’entraînement.

bestiaire \bɛs.tjɛʁ\ masculin

  1. (Antiquité) Sorte de gladiateur qui affrontait des animaux féroces pendant les jeux du cirque.
    • Sur la première feuille, on voit le consul assis entre deux jeunes gens debout, assistant aux jeux du cirque. En bas, un bestiaire combat contre quatre lions. — (Abbé Arbellot, « Le Diptyque consulaire de Saint-Junien au diocèse de Limoges », dans la Revue des sociétés savantes des départements, Paris : Imprimerie nationale, 1874, 5e série, tome 6, p. 298)
  2. (Antiquité romaine) Condamné mis à mort par des animaux.
    • En même temps, le ministre des jeux s’avança pour demander s’il fallait lâcher contre le bestiaire un lion ou un taureau furieux, qu’on entendait rugir dans leurs cages. — (Alexandre Guiraud, Flavien ou de Rome au désert, Paris : chez Levavasseur, 1835, vol. 3, p. 185)
  3. (Rare) Endroit où on parquait les fauves des jeux du cirque.
    • Et je n’entendis plus qu’un murmure confus, semblable au murmure de la marée montante, ou au rugissement sauvage qui s’élève dans le bestiaire quand on vient d’ouvrir l’arène. — (Charles Nodier, — (L’Apocalypse du solitaire), dans le Bulletin du bibliophile, Paris : chez J. Techener, 1844, p. 1205)

Synonymes[modifier]

Traductions[modifier]

Nom commun 2[modifier]

Singulier Pluriel
bestiaire bestiaires
\bɛs.tjɛʁ\
Éléphant et dragon, dans un bestiaire du XIIIe siècle.

bestiaire \bɛs.tjɛʁ\ masculin

  1. (Moyen Âge) Ouvrage du Moyen Âge, qui rassemble des descriptions d’animaux réels et légendaires.
    • Dans cette dernière viennent se ranger les recueils de la science du moyen-âge, qui portaient le nom de Trésors, d’Images du monde, de Miroirs, de Bestiaires, etc. Ces recueils étaient originairement en latin; quelques-uns pourtant ont été rédigés ou en provençal ou en français. — (Jean-Jacques Ampère, La Littérature française au moyen-âge, Revue des Deux Mondes, 1839, tome 19)
  2. (Par extension) Ensemble de représentations d’animaux.
    • La rue Saint-Jean traverse le quartier du même nom, avec un bestiaire diversifié tout au long des façades Renaissance : griffons, écureuil, lions, hermine, paon, sirène… — (Claude Ferrero, Tous les secrets de Lyon et de ses environs, Ouest-France, 2016, page 15)
  3. (Par extension) Ensemble d’animaux.
    • Trois lions, trois léopards et un buste de crocodile ont ainsi rejoint dans le hangar de taxidermie un bison, trophée du président Giscard d’Estaing, et d’autres victimes de la chasse exotique. Un bestiaire figé… — (Thomas Saintourens, magasine Géo, Prisma Media, no 448, juin 2016, page 68)
  4. (Figuré) Ensemble d’espèces d’objets diverses et variées.
    • Mais à mesure que les expérimentateurs s’immisçaient dans le « bestiaire » des nouvelles particules, qui se révélaient alors dans les débris des collisions à haute énergie, des pièces à conviction s’empilaient, qui démontraient l’existence de nouvelles espèces de particules, sensibles à la force faible. — (Jim Baggott, trad. Benoît Clenet, La particule de Dieu, Dunod, Paris, 2013, page 48)

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier]

Ensemble d’animaux, d’objets:

Hyponymes[modifier]

Traductions[modifier]

Voir aussi[modifier]

Références[modifier]

Ancien français[modifier]

Étymologie[modifier]

Les quatre premiers vers en français de Bestiaire par Philippe de Thaon, manuscrit de circa 1300. Voir le dernier mot de la troisième ligne.
(1121-34) Bestiaire, titre d’une œuvre de Philippe de Thaon.

Nom commun [modifier]

bestiaire \Prononciation ?\ masculin

  1. Bestiaire.

Dérivés dans d’autres langues[modifier]

Références[modifier]