beugler

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(1611) Du latin buculus (« jeune taureau »).

Verbe [modifier le wikicode]

beugler \bø.ɡle\ ou \bœ.ɡle\ intransitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Pousser des beuglements.
    • En même temps, les moutons bêlent, les chevaux hennissent, les vaches beuglent, les pigeons roucoulent, les porcs grouinent, et les poules suivies des coqs s’envolent en caquetant. — (Marie Alexandre-Dumas, Madame Benoit, Michel Lévy, Paris, 1869, p. 7)
  2. (Familier) Crier très fort.
    • Tout à coup, comme si le son s’évadait brusquement du tournant de la montagne, on entendit des voix hurlantes, beuglant de tous leurs poumons, aussi faux que possible. — (Louis Pergaud, Le Retour, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
    • Un long paysan osseux beugle des couplets patriotiques : « Sauvons Paris ! sauvons Paris ! » et on le regarde avec crainte, car sa voix est grande et triste, et lui-même vient de loin : « Pensez ! un homme qui est de Dampierre-sous-Bouhy ! au moins trente kilomètres d’ici ! » — (Colette, La maison de Claudine, Hachette, 1922, coll. Livre de Poche, 1960, page 62.)
  3. (Figuré) Faire un bruit répétitif semblable aux beuglements.
    • Les alarmes de voiture youyoutaient, les alarmes anti-effraction hululaient, les alarmes d'incendie beuglaient, stridentes. — (Stephen King, Cellulaire, Albin Michel, 2010, chap.17)

beugler transitif

  1. Crier très fort.
    • Il a beuglé sa tirade.

Synonymes[modifier le wikicode]

Dérivés[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

  • France (Occitanie) : écouter « beugler »

Références[modifier le wikicode]