bière blanche

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Ainsi appelée parce que ce sont des bières de fermentation haute, contenant à l’origine du froment non malté, ce qui leur donne un aspect laiteux.

Locution nominale [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
bière blanche bières blanches
\bjɛʁ blɑ̃ʃ\

bière blanche \bjɛʁ blɑ̃ʃ\ féminin

  1. Bière brassée avec une forte proportion de froment, malté ou non.
    • Des bières légères. Il faut placer dans cette division la plus grande partie des bières blanches légères et peu colorées, de Paris et des départemens du nord de la France, l’uytzet légère de Wotteren , les petites bières de toute la Belgique, et la plupart des ailes des Anglais : […]. — (Dictionaire des sciences medicales, vol.3 (Ban—Can), Paris : Charles-Louis-Fleury Panckoucke, 1812, p.115)
    • On fait toujours et avec la même drèche un brassin de bière blanche et un brassin de bière brune. — (Lucien Levy & ‎G. Moreau, Traité complet de la fabrication des bières, 1905)
    • On y but la bière brune, la bière blanche, la double bière, le lambic, le faro, le pale-ale, le scoth-ale, le porter et le stout, sans oublier la cervoise; […]. — (Charles Deulin, « Cambrinus », dans Cambrinus et autres contes, Paris : chez Guy Le Prat, s.d., p. 22)

Traductions[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]