bichette

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

De biche avec le suffixe diminutif -ette.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
bichette bichettes
\bi.ʃɛt\

bichette \bi.ʃɛt\ féminin

  1. (Chasse) Jeune biche.
    • D'après nos attestations, vers un an, le faon femelle, en Belgique seulement, prend le nom de bichette, s.f., qui correspond à daguet+ pour le mâle ([…]). D'emploi commode, bichette a été relevé chez Verlinden ([…]), chez Lamy ([…]), et souvent chez Crombrugghe ([…]). — (Michèle Lenoble-Pinson, Le langage de la chasse, gibiers et prédateurs: étude du vocabulaire français de la chasse au XXe siècle, Bruxelles : Facultés universitaires Saint-Louis, 1977, page 62)
    • La grande majorité des biches sont gravides chaque année. En outre, la gravidité des bichettes semblent en forte augmentation. Les causes de ce phénomène sont liées aux ressources alimentaires du milieu de vie : […]. — (Roger Fichant, Le cerf: biologie, comportement, gestion, Éditions Le Gerfaut, 2003, page 42)
  2. (Pêche) Épuisette ou filet à long manche utilisé pour la pêche aux crevettes.
    • Quadrillez la zone dans un sens, puis dans l'autre, en relevant la bichette tous les 50 ou 100 pas, selon que le fond soit propre ou garni d'algues. Il est nécessaire de nettoyer soigneusement le filet avant de le replonger dans l'eau. — (Pêche à pied en bord de mer, ouvrage collectif dirigé par Hervé Chaumeton & Jean Arbeille, Éditions Losange , 2005, puis Éditions Artemis, 2007, page 102)
  3. Autre nom du lance-pierre.
  4. (Ironique) Surnom donné à une personne mettant en avant une fragilité inexistante dans le seul but d'être pris en considération.
  5. Surnom affectueux donné à une fille que l’on aime beaucoup.
    • — « Si tu étais bien gentille nous resterions tous les deux. » Elle fit « non » de la tête sans ouvrir la bouche. Il insista : — « T’en prie ! ma bichette. » — (Guy de Maupassant , La femme de Paul, dans La maison Tellier, 1891, collection Le Livre de Poche, page 237.)
    • « Que je te trouve un jour seule au bois, ma bichette, et tu seras peut-être moins faraude que non pas sur la grand-route ! » — ( Roger Martin du Gard, Vieille France, Gallimard, 1933 ; éd. Le Livre de Poche, p. 76.)
    • On va mettre le couvert et on déjeune, ma bichette ! — (Claude Auber, Dieu et moi, 2007)
    • — Bonjour ma bichette, tu vas bien ?
      — Oui, je me caille les couilles en fumant, mais ça roule.
      — Oh, Crystal, ne parle pas comme ça...
      — Oui, je sais Maman, c'est pas féminin, blablabla.
      — (Laura Trompette, Ladies' Taste, éd. Hugo Roman, 2015)

Interjection [modifier le wikicode]

bichette \bi.ʃɛt\ invariable

  1. (Parler gaga)(Lyonnais)(Rhône-Alpes) Expression utilisée pour marquer la compassion, la pitié, parfois la commisération, principalement utilisée dans les régions de Saint-Étienne, Lyon, Le-Puy-En-Velay, Clermont-Ferrand. Équivalent au peuchère provençal.

Synonymes[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Forme de verbe [modifier le wikicode]

Voir la conjugaison du verbe bicheter
Indicatif Présent je bichette
il/elle/on bichette
Imparfait
Passé simple
Futur simple
Subjonctif Présent que je bichette
qu’il/elle/on bichette
Imparfait
Impératif Présent (2e personne du singulier)
bichette

bichette \bi.ʃɛt\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent de bicheter.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent de bicheter.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent de bicheter.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent de bicheter.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif présent de bicheter.

Note :

On utilise aussi la forme alternative bichète.

Prononciation[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]