bien-fonds

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

 Composé de bien et de fonds.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
bien-fonds biens-fonds
\bjɛ̃ .fɔ̃\

bien-fonds \bjɛ̃ .fɔ̃\ masculin

  1. (Droit) (Vieilli) Bien immeuble, terres, maisons, etc.
    • La politique a jadis établi comme fondement de la prospérité des Nations la force militaire ; delà tant de coutumes & tant de loix bisarres dans l’ordre des successions des biens fonds. — (François Quesnay, Analyse de la formule arithmétique du tableau économique de la distribution des dépenses annuelles d’une nation agricole, 1766)
    • Après la mort de son père, Eugénie apprit par maître Cruchot qu’elle possédait trois cent mille livres de rente en biens-fonds dans l’arrondissement de Saumur. — (Honoré de Balzac, Eugénie Grandet, 1834)
    • Les explications de l’huissier étaient claires et précises : Adélaïde avait, il est vrai, épousé Rougon sous le régime de la communauté ; mais toute la fortune consistant en biens-fonds, la jeune femme, selon la loi, était rentrée en possession de cette fortune, à la mort de son mari ; d’un autre côté, Macquart et Adélaïde avaient reconnu leurs enfants qui dès lors devaient hériter de leur mère. — (Émile Zola, La Fortune des Rougon, G. Charpentier, Paris, 1871, ch. II ; réédition 1879, p. 63-64)
    • À part un portefeuille de valeurs solides, ou crues telles, les avoirs étaient presque entièrement en biens fonds, jugés par tout le monde les seuls placements vraiment sûrs. Il allait falloir attendre vingt-cinq ans pour que la guerre et l’inflation entamassent cette sécurité. — (Marguerite Yourcenar, Souvenirs pieux, 1974, collection Folio, page 304)
  2. (Figuré) Possession, fief.
    • Quel immense bien-fonds de poésie, quel incomparable fief d’art l’église possède ! — (Joris-Karl Huysmans, En route, 1895)

Traductions[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]