billevesée

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Date à préciser) De l’ancien français billevese (« cornemuse »), se décomposant en beille (« boyau ») et veser (« gonfler »).

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
billevesée billevesées
\bil.və.ze\
ou \bij.və.ze\

billevesée \bil.və.ze\ ou \bij.və.ze\ féminin

  1. (Vieilli) (Désuet) (Rare) Outre pleine d’air. [1]
  2. (Vieilli) (Désuet) Bulle de savon. [1]
  3. (Familier) Discours frivole, conte vain et ridicule.
    • Il ne nous a entretenus que de billevesées.
    • C’est un donneur de billevesées.
    • Tout ce qu’il dit n’est que billevesée.
    • SGANARELLE : Je n’ai pas grande peine à le comprendre, moi ; et si tu connaissais le pèlerin, tu trouverais la chose assez facile pour lui. Je ne dis pas qu’il ait changé de sentiments pour Done Elvire, je n’en ai point de certitude encore : tu sais que, par son ordre, je partis avant lui, et depuis son arrivée il ne m’a point entretenu ; mais, par précaution, je t’apprends, inter nos, que tu vois en Dom Juan, mon maître, le plus grand scélérat que la terre ait jamais porté, un enragé, un chien, un diable, un Turc, un hérétique, qui ne croit ni Ciel, ni Enfer, ni loup-garou, qui passe cette vie en véritable bête brute, en pourceau d’Epicure, en vrai Sardanapale, qui ferme l’oreille à toutes les remontrances chrétiennes qu’on lui peut faire, et traite de billevesées tout ce que nous croyons. — (Molière, Dom Juan ou le Festin de pierre, acte I, scène 1)
    • CHRYSALE : Je n’aime point céans tous vos gens à latin,
      Et principalement ce Monsieur Trissotin.
      C’est lui qui dans des vers vous a tympanisées,
      Tous les propos qu’il tient sont des billevesées,
      On cherche ce qu’il dit après qu’il a parlé,
      Et je lui crois, pour moi, le timbre un peu fêlé.

      — (Molière, Les Femmes savantes, acte II, scène 7)
  4. Idées creuses ; idées chimériques.
    • Toutes les billevesées de la métaphysique ne valent pas un argument ad hominem. — (Denis Diderot, Pensées philosophiques, Texte établi par J. Assézat, Garnier, 1875-77)
    • Mais le diable a soufflé là-dessus, de son haleine fiévreuse et empestée, et les pires billevesées ont pris leur vol. L’homme a inventé les dieux et il a créé l’amour avec son cortège de sensibleries ridicules ou criminelles. — (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette, Éditions de l’Épi, Paris, 1930, p. 118)
    • Pas de majorité républicaine — il va de soi — pour ces billevesées, si bien qu’une attaque bien conduite par vous n’aboutissait qu’à entamer un instant l’armée gouvernementale. — (Joseph Caillaux, Mes Mémoires, I, Ma jeunesse orgueilleuse, 1942)

Synonymes[modifier le wikicode]

→ voir bagatelle

Traductions[modifier le wikicode]

Traductions à trier[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]