biomathématique

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Composé de mathématique et du préfixe bio-.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
biomathématique biomathématiques
\bjɔ.ma.te.ma.tik\

biomathématique \bjɔ.ma.te.ma.tik\ féminin

  1. (Mathématiques) (Biologie) Ensemble des méthodes mathématiques qui permettent d’étudier et de modéliser les phénomènes et processus biologiques.
    • L’université de Dalhousie propose depuis un an aux mathématiciens une maîtrise de huit cours en biomathématique, plus de quatre de ces cours ont un aspect biophysique : les responsables envisagent de proposer un doctorat en biomathématique. — (Roger V. Jean, Phytomathématique, éditeur PUQ (les Presses de l’Université du Québec, 1978)
    • D’autres modèles mathématiques devaient être développés tout au long du xxe siècle pour rendre compte de comportements biologiques et tenter de donner naissance à une biomathématique. — (Pierre Papon, Le temps des ruptures : aux origines culturelles et scientifiques du xxie siècle, éditeur Fayard, 2004)
    • Les outils nécessaires vont des biomathématiques aux instruments de mesure ou d’émetteurs faisant appel aux dernières avancées en microélectronique ou encore aux outils de la biologie cellulaire et moléculaire, à l’utilisation d’isotopes stables, à la chimie analytique ou à la physique. — (Jean-Marie Legay, L’interdisciplinarité dans les sciences de la vie, éditions Quæ, 2006)

Traductions[modifier le wikicode]

Adjectif [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
biomathématique biomathématiques
\bjɔ.ma.te.ma.tik\

biomathématique \bjɔ.ma.te.ma.tik\ masculin et féminin identiques

  1. Qui concerne la biomathématique.
    • La caractérisation biomathématique de l’émergence est un passage nécessaire à son analyse, le développement d’une maladie émergente impliquant une dynamique de diffusion plus ou moins rapide au sein d’un espace donné… — (Ivan Sache, Jacques Barnouin, Les maladies émergentes : épidémiologie chez le végétal, l’animal et l’homme, éditions Quæ, 2010)
    • Il faut préciser que, pendant un état de repos, de nombreux sous-réseaux peuvent être mis en évidence par des analyses biomathématiques : celles-ci appréhendent les épicentres corticaux qui « oscillent en phase », y compris les sous-circuits impliqués dans les mouvements ou le langage (alors que l’individu ne bouge pas ou ne parle pas). — (Hugues Duffau, L’erreur de Broca, éditeur Michel Lafon, 2016)

Voir aussi[modifier le wikicode]