bisaïeul

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

Besaiol est attesté au XIIIe siècle.
Le mot se compose du préfixe latin bi- « deux fois » et du mot aïeul.
Aïeul : Du latin avus « grand-père » à rapprocher au gothique avô, « grand-mère » et à l’ancien nordique afi « grand-père » ; donne en latin populaire le diminutif aviolus dont l’accusatif aviolum donne aiol (XIIIe siècle) qui aboutit à aïeul (XVIe siècle).

Nom commun [modifier]

Singulier Pluriel
Masculin bisaïeul
\bi.za.jœl\
bisaïeuls
ou bisaïeux
\bi.za.jœl\
ou \bi.za.jø\
Féminin bisaïeule
\bi.za.jœl\
bisaïeules
\bi.za.jœl\

bisaïeul \bi.za.jœl\ masculin

  1. Arrière-grand-père (au masculin), arrière-grand-mère (au féminin) du côté paternel ou maternel.
    • Mon père, mon aïeul, mon bisaïeul, mon trisaïeul, mon quadrisaïeul, mon quinquisaïeul ont toujours mangé, comme les rats, à la table d’autrui. — (Plaute, Le Persan, scène III)
    • Appius Claudius Cécus qui fit venir à Rome les eaux Claudia. Ce fut en 771 ; mais ce censeur ne fut, ni le bisaïeul, ni même le trisaïeul, mais bien le quinquisaïeul d’Appius, si l’on me passe l’expression. — (Œuvres complètes de Cicéron, commentaire de Philip Aimé de Golbéry, en page 428, Panckoucke, 1833)
    • Une partie de cette grande fortune fut dépensée à la cour de France par l’aïeul et le bisaïeul du comte Charles; son père en dissipa le reste, et ne lui laissa que des terres grevées d’obligations et d’hypothèques ; […]. — (Julie de Quérangal, Philippe de Morvelle, Revue des Deux Mondes, T.2,4, 1833)
    • En outre, comme il ne se faisait plus de testaments, il n’y avait plus d’héritages, et les générations nouvelles ne possédaient rien en propre : tous les biens appartenaient de droit aux bisaïeuls et aux trisaïeuls, qui ne pouvaient en jouir. — (Charles Deulin, Le Poirier de Misère)
    • Les vénérables personnages de la tapisserie gothique, remuée par le vent, se saluèrent l’un l'autre, et mon bisaïeul entra dans la chambre, — mon bisaïeul mort il y aura bientôt quatre-vingts ans ! — (Aloysius Bertrand, Gaspard de la nuit, 1842)

Synonymes[modifier]

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier]

Apparentés étymologiques[modifier]


Traductions[modifier]

Prononciation[modifier]